28 janvier 2010 / 17:08 / dans 8 ans

LEAD 1 JCDecaux envisage un retour à la croissance au T1

* C.A. 1.918,8 mlns d‘euros en 2009, au-dessus du consensus

* C.A. -10,9% en 2009 contre -12,5% attendu par le groupe

* C.A. T4 -4,9% avec une “légère reprise” des investissements

PARIS, 28 janvier (Reuters) - JCDecaux (JCDX.PA) a annoncé jeudi une baisse de son chiffre d‘affaires de 10,9% à périmètres et taux de changes constants en 2009, moins marquée que prévu, et dit envisager un retour à la croissance organique au premier trimestre.

Le numéro deux mondial de la communication extérieure derrière Clear Channel Outdoor (CCO.N) a réalisé l‘année dernière un chiffre d‘affaires de 1.918,8 millions d‘euros, dépassant le consensus Thomson Reuters StarMine qui s’établissait à 1.904 millions.

Le groupe, qui s‘attendait à un recul de 12,5% de ses ventes en 2009 en données organiques, estime que l‘année écoulée a été la plus difficile depuis sa création en 1964.

Selon ZenithOptimedia (groupe Publicis), le marché publicitaire mondial devrait avoir reculé de 10,2% en 2009 et devrait progresser de seulement 0,9% en 2010.

Sur le seul quatrième trimestre, JCDecaux a limité sa décroissance organique à 4,9% - après un recul de 12,1% au troisième trimestre - à la faveur d‘une “légère reprise des investissements émergents” et de son exposition accrue aux pays émergents à plus fort potentiel de croissance.

Le mobilier urbain, qui représente environ la moitié du chiffre d‘affaires du groupe, a reculé de 3,9% sur les trois derniers mois de 2009, contre -10,1% sur l‘exercice.

“La vision plus positive des annonceurs constatée sur certains marchés depuis septembre, semble se poursuivre au premier trimestre de cette année”, explique le groupe dans un communiqué. “Associée à une base de comparaison plus favorable cela nous permet d’être, pour l‘instant, confiants dans la capacité de JCDecaux à dégager un taux de croissance organique positif sur le premier trimestre 2010”.

Le groupe prévient cependant que la visibilité reste faible et qu‘un début de reprise durable du marché n‘est pas acquis.

Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below