27 janvier 2010 / 15:22 / dans 8 ans

SYNTHESE USA/Industrie - La baisse des coûts, clé des résultats

* Caterpillar jugé prudent en matière de prévisions 2010

* Rockwell Automation relève sa prévision de bénéfice 2010

* Les grands groupes comptent sur l‘Asie, moins sur les USA

par Scott Malone et James B. Kelleher

BOSTON/CHICAGO, 27 janvier (Reuters) - Plusieurs grands groupes industriels américains ont publié mercredi des résultats trimestriels supérieurs aux attentes, grâce aux réductions de coûts mises en oeuvre l‘an dernier, et ils ont évoqué des signes de redressement de la demande d’équipements lourds.

Mais les prévisions présentées pour 2010 par certains d‘entre eux, comme Caterpillar (CAT.N) et Illinois Tool Works (ITW.N), sont inférieures aux anticipations intégrées dans les cours de Bourse, ce qui se traduisait par un recul de leur action après une demi-heure d’échanges à Wall Street.

Caterpillar, premier constructeur mondial d‘engins de construction et d‘exploitation minière, et Rockwell Automation (ROK.N), spécialiste des systèmes industriels de contrôle et d‘automatisation, ont tous les deux publié des bénéfices trimestriels nettement supérieurs aux attentes des analystes financiers.

Alors que le titre Rockwell gagnait près de 11% en début de séance à Wall Street, Caterpillar perdait près de 4%.

Les ventes de Caterpillar ont été inférieures aux estimations au quatrième trimestre et son objectif de bénéfice pour 2010, bien que revu à la hausse mercredi, n‘atteint pas le consensus.

Quant à Illinois Tool Works, qui fabrique des machines-outils et des équipements industriels, il cédait 2,7% après des prévisions jugées décevantes.

“Ils donnent des prévisions un peu plus prudentes en matière de rentabilité que ce qu‘espéraient certains des analystes les plus optimistes” a constaté Eli Lustgarten, analyste de Longbow Securities, à propos de Caterpillar.

United Technologies (UTX.N) et Tyco Electronics (TEL.N), qui ont eux aussi fait état de bénéfices trimestriels supérieurs aux attentes du marché, suscitaient des réactions divergentes en Bourse, le premier abandonnant 1,4% tandis que le second prenait 2,6%.

Caterpillar a souligné que les ventes de ses concessionnaires étaient orientées à la hausse.

“Nous sommes concentrés sur l‘augmentation des niveaux de production dans nos usines et chez nos fournisseurs”, a expliqué son directeur général, Jim Owens.

Il a ajouté que le groupe avait commencé à réembaucher après avoir massivement licencié au plus forte la crise. Mais ces embauches ne représentent pour l‘instant que 500 postes, cinquante fois moins que ceux supprimés depuis le début de la crise.

REPRISE LENTE AUX USA, SOUTENUE EN ASIE

Alors que la reprise de l’économie américaine reste fragile et incertaine, les dirigeants de ces groupes ont mis en avant les perspectives encourageantes s‘offrant à eux en Asie.

Rockwell, qui a relevé sa prévision de bénéfice annuel 2010 pour la porter entre 2,00 et 2,40 dollars par action contre 1,25 à 1,75 dollar auparavant, a notamment souligné la bonne santé du marché asiatique.

“Nous avons enregistré une forte croissance dans les pays émergents d‘Asie”, a dit son directeur général, Keith Nobusch.

Son homologue d‘United Technologies, Louis Chenevert, s‘est montré tout aussi positif à ce sujet.

“D‘une année sur l‘autre, les niveaux de commandes sont restés stables, bien qu’à un niveau bas, et nous avons observé une augmentation dans certaines économies d‘Asie, notamment la Chine”, a dit le patron du numéro un mondial des ascenseurs (Otis) et des climatiseurs (Carrier).

Caterpillar, lui, a dit anticiper une croissance mondiale de plus de 3% cette année, soutenue notamment par une expansion de plus de 10% en Chine.

Mais il a aussi averti que le rebond de la croissance des Etats-Unis ne dépasserait sans doute pas 3,5% cette année, un niveau bien inférieur à ceux observés lors de précédentes phases de reprise.

Il a expliqué que la baisse continue de la construction immobilière non-résidentielle sur le marché américain et le retard pris à Washington par le projet de loi sur la construction d‘autoroutes pourrait “sans doute inciter les constructeurs autoroutiers à rester prudents en matière d‘achats d’équipements”.

En Bourse, l‘indice sectoriel Standard & Poor’s des biens d’équipement .GSPIC a progressé d‘environ 24% ces six derniers mois, soit deux fois plus que l‘indice large S&P 500 .SPX.

avec Chris Kaufman et Nick Zieminski à New York, version française Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below