21 janvier 2010 / 13:30 / il y a 8 ans

LEAD 3 Goldman Sachs bénéficiaire, réduit le montant des primes

* rémunérations inférieures aux attentes

* BPA de $8,20 c. perte de $4,97

* L'action en hausse

par Steve Eder

NEW YORK, 21 janvier (Reuters) - Goldman Sachs Group (GS.N) a réduit l'enveloppe des bonus de 2009, donnant un volume de rémunérations bien moins élevé que prévu, et annoncé jeudi un bénéfice meilleur que prévu au quatrième trimestre.

Dans les faits, la banque a changé complètement de cap sur le chapitre des rémunérations, n'y consacrant pas le moindre dollar au quatrième trimestre et faisant au contraire une donation de $500 millions à une oeuvre caritative.

Elle a également fait état d'un bénéfice net de $4,95 milliards, soit $8,20 par action, au quatrième trimestre contre une perte de $2,12 milliards ($4,97) un an auparavant. Le consensus des analystes donnait un BPA de $5,20.

La banque aura consacré 36% de ses revenus nets aux rémunérations en 2009, un pourcentage qui n'avait jamais été aussi bas.

Les critiques ont plu sur la banque l'an passé, l'idée de consacrer un pourcentage non négligeable des revenus aux rémunérations passant très mal alors que le contribuable avait été mobilisé pour sauver les grandes banques de Wall Street.

"Le coefficient de rémunération bas est une réaction aux pressions politiques", dit Matt McCormick, gérant de portefeuilles de Bahl & Gaynor Investment Counsel (Cincinatti). "Goldman Sachs, ce n'est plus une histoire bancaire ou financière maintenant, mais une histoire politique".

La banque aura versé $16,19 milliards en rémunérations en 2009, à comparer au record de $20,2 milliards de 2007, mais ce total reste plus élevé que les $10,9 milliards versés en 2008.

En moyenne, les employés de Goldman ont perçu 498.000 dollars en 2009 contre 317.000 dollars en 2008.

Les annonces de la banque sur les primes ont éclipsé la chute des revenus de trading et pour compte propre. Ceux-ci sont ressortis à $5,1 milliards, soit un repli de 43% par rapport au troisième trimestre.

Ses concurrentes Morgan Stanley (MS.N), Bank of America (BAC.N) et JPMorgan (JPM.N) ont fait état de replis similaires au cours des trois derniers mois de l'exercice écoulé.

En revanche, la banque d'investissement a vu ses revenus bondir de 58% à $1,6 milliard, par rapport à la période comparable de 2008.

Le groupe a versé $6,4 milliards d'impôt sur les sociétés, reflétant un taux d'imposition de 32,5% en 2009.

L'action Goldman Sachs perdait 0,94% à 166,32 dollars à 15h00 GMT.

Version française Wilfrid Exbrayat et Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below