A Wall Street, les résultats vont passer au premier plan

dimanche 17 janvier 2010 16h46
 

 * 57 sociétés du S&P 500 doivent publier leurs résultats
cette semaine
 * IBM, Google, BofA, Goldman Sachs, GE figurent à l'agenda
 * Certains investisseurs s'inquiètent des niveaux de
valorisation actuels
 
 par Caroline Valetkevitch
 NEW YORK, 17 janvier (Reuters) - Les résultats des grandes
sociétés cotées, technologiques comme IBM (IBM.N: Cotation) ou financières
comme Goldman Sachs (GS.N: Cotation), pourraient favoriser la hausse de
Wall Street au cours des prochains jours si les investisseurs y
trouvent des raisons de croire à la hausse des profits.
 Mais ce scénario n'est pas joué d'avance: vendredi, le
marché a fini dans le rouge en dépit des résultats supérieurs
aux attentes publiés la veille au soir par Intel (INTC.O: Cotation), les
lourdes dépréciations annoncées par JPMorgan Chase & Co (JPM.N: Cotation)
ayant pesé sur la tendance.
 Les boursiers doivent aussi prendre en considération la
forte hausse enregistrée ces derniers mois: l'année 2009 s'est
soldée par une hausse de 23,5% de l'indice Standard & Poor's 500
.SPX et par un bond de 60% des valeurs technologiques, ce qui
suscite des interrogations sur le risque de valorisation
excessive de ces dernières.
 "Tout dépend de la rapidité avec laquelle ils peuvent
augmenter leurs bénéfices pour être à la hauteur de ces
valorisations", explique Jeff Kleintop, responsable de la
stratégie de LPL Financial à Boston.
 "La reprise actuelle est tirée par l'investissement des
entreprises plus que par la consommation (...) donc je crois que
la croissance des bénéfices va rester supérieure à la moyenne,
et justifier ces valorisations."
 Les résultats du quatrième trimestre devraient montrer une
nette amélioration par rapport à la période correspondante de
2008, durant laquelle la crise financière avait fortement
dégradé les comptes des entreprises.
 Selon les estimations de Thomson Reuters Estimates, les
bénéfices trimestriels du S&P 500 devraient être en hausse de
186% sur un an. Il s'agirait de la première hausse en rythme
annuel depuis le deuxième trimestre 2007.
 Le rythme des publications va nettement s'accélérer au cours
de la semaine à venir puisque 57 entreprises du S&P 500 sont
inscrites à l'agenda.
 Parmi elles figurent entre autres IBM mardi et Google
(GOOG.O: Cotation) jeudi du côté des technologiques, ainsi que Bank of
America (BAC.N: Cotation) et Morgan Stanley (MS.N: Cotation) mercredi puis Goldman
Sachs jeudi du côté des financières.
 
 
 LES FINANCIÈRES, "MAILLON FAIBLE" DU MARCHÉ
 Sur la semaine écoulée, les trois principaux indices de Wall
Street ont cédé du terrain: le Dow Jones .DJI a abandonné
0,08%, le S&P 500 0,78% et le Nasdaq 1,26%.
Le S&P 500 conserve une hausse de 68% depuis ses plus bas de
début mars 2009, un rebond favorisé par des résultats et des
indicateurs économiques meilleurs qu'attendu.
 Sur le front macroéconomique, les statistiques susceptibles
d'influencer la Bourse la semaine prochaine incluent celle des
mises en chantier et des prix à la production, ainsi que
l'indice des indicateurs avancés.
 Pour ce qui est des résultats, plus de 70% des sociétés ont
battu le consensus au cours des derniers trimestres, et les
investisseurs attendent de voir si les trois derniers mois de
2009 ont confirmé cette tendance, en prenant en compte le fait
que le dernier trimestre 2008 a été le pire en terme de
résultats depuis la création du S&P 500.
 Concernant IBM, qui est l'une des 30 valeurs du Dow Jones et
dont l'action a pris 60% depuis un an, les analystes anticipent
en moyenne un chiffre d'affaires trimestriel d'environ 27
milliards de dollars, sans grand changement sur un an, et un
bénéfice de 3,47 dollars par action, contre 3,27 dollars un an
plus tôt.
 Les valeurs financières, dont l'indice sectoriel S&P a gagné
14,8% en 2009, pourraient bénéficier de l'amélioration des
résultats de leurs activités de banque d'investissement comme
d'autres facteurs, explique Jeff Kleintop.
 "Les financières restent le maillon faible du marché. Si les
financières baissent, l'ensemble du marché baissera",
ajoute-t-il cependant.
 Le secteur de la finance, celui des matières premières et
celui des biens de consommation non contrainte devraient
afficher les taux de croissance des bénéfices les plus élevés du
marché au quatrième trimestre. 
 Les estimations Thomson Reuters montrent que le secteur de
l'énergie et celui de l'industrie devraient avoir enregistré les
plus faibles hausses de leurs profits.
 Parmi les entreprises du Dow qui publieront leurs comptes au
cours de la semaine à venir figurent aussi General Electric
(GE.N: Cotation), McDonald's (MCD.N: Cotation) et American Express (AXP.N: Cotation).
 (Version française Marc Angrand)