Barry Callebaut - La demande en chocolat devrait stagner en 2010

mercredi 13 janvier 2010 13h40
 

ZURICH, 13 janvier (Reuters) - Barry Callebaut (BARN.S: Cotation), le numéro un mondial du chocolat industriel, s'attend à une stagnation du marché mondial du chocolat cette année.

"L'industrie du chocolat devrait redémarrer en 2011 pour retrouver probablement une croissance d'environ 3% en 2012", a expliqué mercredi Jürgen Steinemann, directeur général du groupe suisse, dans une interview à Reuters.

Pour le moment, aucune détente des prix n'est en vue ni pour le cacao ni pour le sucre, a dit Jürgen Steinemann. Si cela favorise des accords de sous-traitance au profit de Barry Callebaut, c'est tout de même mauvais pour l'industrie du chocolat dans son ensemble, a-t-il ajouté.

"Nous sommes mécontents des prix élevés des matières premières parce qu'ils se traduiront par des hausses de prix pour le consommateur", a-t-il déploré.

Les analystes de la banque Wegelin décèlent un risque de pression sur les marges du groupe du fait de la volatilité des prix du cacao mais saluent les perspectives à plus long terme, notamment dans les marchés émergents.

Jürgen Steinemann a lui aussi insisté sur les possibilités de croissance en Asie et en Amérique du Sud. En Europe, de petites acquisitions sont envisageables et la vente des activités pour les consommateurs figure à l'agenda 2010.

Pour le premier semestre de son exercice 2009-2010, à fin novembre, Barry Callebaut, plus gros fabricant mondial de produits à base de cacao et de chocolat, a fait état mercredi d'une hausse de 1,5% de son chiffre d'affaires, à 1.450,2 millions de francs suisses (980 millions d'euros), ratant le consensus (à 1.529 millions de francs).

Le groupe a confirmé ses objectifs à l'horizon de 2011-2012.

(Silke Koltrowitz, édition Pascal Schmuck et Dominique Rodriguez)