Munich Re - Chute de 75% des coûts des catastrophes naturelles

mardi 29 décembre 2009 11h40
 

FRANCFORT, 29 décembre (Reuters) - L'ensemble des coûts liés aux catastrophes naturelles en 2009 devrait être d'environ 50 milliards de dollars (35 milliards d'euros), soit seulement un quart du chiffre de l'an dernier, selon les estimations de Munich Re (MUVGn.DE: Cotation) publiées mardi.

Les dommages assurés, soit ceux couverts par les assureurs et les réassureurs, représentent plus de la moitié de ceux de 2008, à 22 milliards de dollars.

En termes de dommages assurés, la tempête hivernale Klaus qui a frappé le nord de l'Espagne et le sud-ouest de la France en janvier, a été la catastrophe la plus coûteuse cette année, avec des dommages assurés représentant trois milliards de dollars et un coût global de 5,1 milliards.

Sur le plan humain, l'Asie reste le continent le plus affecté. Le tremblement de terre de Sumatra a ainsi coûté la vie à près de 1.200 personnes tandis que plus de 1.700 autres sont mortes dans des tempêtes dans des pays comme le Viêtnam et Taïwan cette année.

Munich Re, premier réassureur mondial en termes de chiffre d'affaires, indique dans un extrait de son rapport annuel sur les catastrophes naturelles que, même si les pertes globales ont été bien inférieures à celles de la moyenne des dix dernières (115 milliards de dollars), la tendance à la multiplication des catastrophes liées au climat se maintient.

Les pertes liées à ces catastrophes devraient ainsi être de plus en plus importantes. En la matière, depuis 1980, les catastrophes liées au climat ont coûté quelque 1.600 milliards de dollars.

"Le changement climatique représente déjà probablement une part importante (des dommages). A la lumière de ces faits, il est très décevant qu'aucune avancée n'ait été réalisée lors du sommet climatique de Copenhague en décembre 2009", déclare dans un communiqué Torsten Jeworrek, membre du directoire de Munich Re.

(Maria Sheahan, version française Alexandre Boksenbaum-Granier)