USA - Citigroup et Wells Fargo remboursent des fonds Tarp

jeudi 24 décembre 2009 00h05
 

NEW YORK, 23 décembre (Reuters) - Wells Fargo (WFC.N: Cotation) et Citigroup (C.N: Cotation) ont remboursé un total de 45 milliards de dollars à l'Etat américain mercredi, les grandes banques voulant réduire l'influence de la puissance publique dans leurs affaires.

Wells Fargo, dont le siège est à San Francisco, a remboursé en totalité les 25 milliards de dollars reçus en octobre 2008 dans le cadre le plan de sauvetage des banques, le Tarp (Troubled Asset Relief Program).

Citigroup avait reçu 45 milliards de dollars dans le cadre du Troubled Asset Relief Program (Tarp) l'an dernier en deux renflouements séparés. Dans un troisième cette année, l'Etat a échangé ses actions préférentielles Citigroup en 25 milliards de dollars d'actions ordinaires et en 20 milliards de dollars d'autres titres plus proches de la dette.

Citigroup a remboursé 20 milliard de dollars, mais l'Etat reste actionnaire de la banque new-yorkaise. Ses titres valent maintenant 25,2 milliards de dollars.

Citigroup et l'Etat ont aussi mis fin à un accord qui garantissait environ 250 milliards de dollars d'actifs contre des pertes.

Ces deux banques étaient les deux derniers grands établissements à être encore dans le Tarp. La plupart de leurs concurrents ont remboursé l'Etat en juin.

Sortir du Tarp permet aux banques d'être plus libres en matière de fixation des rémunérations et des dividendes.

La semaine dernière, Wells Fargo a vendu 12,25 milliards de dollars en actions et Citigroup 17 milliards d'action et 3,5 milliards d'obligations convertibles pour rembourser le Tarp.

La semaine dernière, l'Etat avait souhaité vendre pour cinq milliards de dollars d'actions Citi, mais la demande était trop basse et l'Etat aurait été perdant.

Le Trésor américain détient encore des warrants lui permettant d'acheter 110 millions d'actions dans Wells Fargo, indique la banque.

(Elinor Comlay et Dan Wilchins, version française Danielle Rouquié)