Ford se dit bien parti pour améliorer son bilan

vendredi 18 décembre 2009 23h39
 

WAYNE, Michigan, 18 décembre (Reuters) - Ford Motor (F.N: Cotation) est bien parti pour améliorer son bilan à mesure que l'industrie automobile sort de l'une des pires crises de son histoire et que l'économie américaine poursuit sa lente reprise, ont déclaré vendredi des dirigeants.

Bill Ford Jr, président exécutif du constructeur automobile, a déclaré que le groupe passerait encore plus de temps à essayer de réduire son endettement en 2010.

Seul des trois grands constructeurs à ne pas avoir eu recours à des fonds publics au plus fort de la crise, Ford se voit contraint d'alléger son endettement à long terme, désormais beaucoup plus important que celui de General Motors [GM.UL] ou celui de Chrysler.

Grâce à leur dépôt de bilan de quelques mois, ces deux derniers ont pu assainir leurs finances, GM s'étant par exemple dit capable cette semaine de rembourser l'intégralité des huit milliards d'aides publiques reçues d'ici la mois de juin.

Ford a emprunté plus de 23 milliards de dollars (16 milliards d'euros) à la fin de 2006, hypothèquant bon nombre d'actifs, afin de pouvoir financer à la fois un programme de restructuration et un plan de développement de nouveaux modèles.

"Inutile de dire que nous travaillons beaucoup sur l'état de notre bilan. Nous allons encore en faire plus. Nous avons un bon plan pour régler tous les problèmes liés à notre bilan", ont déclaré des dirigeants de Ford.

Alan Mulally, directeur général du constructeur, a ajouté que le processus d'assainissement du bilan s'accélèrerait à mesure que les bénéfices augmenteraient.

"Nous souffront actuellement d'un désavantage temporaire parce que nous payons un peu plus d'intérêts mais tout le monde voit à quel vitesse nous renouons avec les bénéfices et la génération de cash flow. Avec cela, nous améliorerons notre bilan", a-t-il déclaré.

Début novembre, Ford avait publié contre toute attente des résultats trimestriels grâce à la réduction de ses coûts tout en disant anticiper une année 2011 "franchement bénéficiaire" alors que le groupe tablait jusqu'ici sur l'équilibre à cette échéance.

Le titre Ford a progressé de 3,09% à 9,68 dollars.

(Soyoung Kim et David Bailey, version française Benoit Van Overstraeten)