L'avenir de Motel 6 au sein d'Accor en question - Cofondateur

vendredi 18 décembre 2009 08h17
 

PARIS, 18 décembre (Reuters) - Gérard Pélisson, cofondateur d'Accor (ACCP.PA: Cotation), dit s'interroger sur l'avenir de la chaîne américaine d'hôtellerie économique Motel 6 au sein du groupe hôtelier.

Dans un entretien publié vendredi par Le Figaro, les deux cofondateurs, Gérard Pélisson et Paul Dubrule, qui restent membres d'honneur du conseil d'administration du quatrième groupe hôtelier mondial, défendent également le projet de scission en deux entités - hôtellerie et services -, qui suscite l'opposition du Fonds stratégique d'investissement (FSI).

Gérard Pélisson estime que la chaîne haut de gamme Sofitel devrait "devenir un centre de profits" d'ici deux ans.

"Il n'y a pas de fatalité au manque de rentabilité ! En revanche, l'avenir de Motel 6 au sein d'Accor est une vraie question", souligne-t-il.

Créé en 1962, Motel 6 compte près d'un millier d'hôtels aux Etats-Unis et au Canada.

Paul Dubrule, dit de son côté que les investissements dans Sofitel finiront par payer.

"Je ne pense pas qu'il faille aller jusqu'à une cession, même si les investissements peuvent paraître trop élevés par rapport à la rentabilité", explique-t-il.

Le conseil d'administration d'Accor s'est prononcé mardi en faveur du projet de scission des activités d'hôtellerie et de services du groupe, qui devrait être présenté aux actionnaires d'ici fin 2010. (Plus de détails [ID:nLDE5BE2EM])

Les fonds Eurazeo et Colony Capital, détenteurs à eux deux de 30% du capital d'Accor, ont fait savoir qu'ils soutenaient la scission pour laquelle le FSI, propriétaire de 7,5% du capital, s'est opposé.   Suite...