14 décembre 2009 / 08:21 / dans 8 ans

LEAD 2 Cadbury rejette Kraft, a reçu d'autres marques d'intérêt

* Rejette une nouvelle fois l‘offre hostile de Kraft * Dit avoir reçu d‘autres marques d‘intérêt * Souligne sa capacité à rester indépendant * Le titre en très légère hausse

par David Jones

LONDRES, 14 décembre (Reuters) - Cadbury CBRY.L a une nouvelle fois rejeté l‘offre hostile de 10 milliards de livres (11,1 milliards d‘euros) Kraft Foods KFT.N, tout en admettant avoir reçu des marques d‘intérêt d‘autres sociétés.

Le confiseur britannique, qui a qualifié l‘offre du groupe américain de “totalement insuffisante”, a également relevé ses objectifs de croissance à long terme et s‘est montré optimiste pour ses perspectives en tant que société indépendante.

“Nous avons reçu des marques d‘intérêt de parties tierces sur de possibles regroupements d‘activités”, a déclaré Todd Stitzer, directeur général de Cadbury, lors d‘une conférence de presse, sans pour autant dévoiler de noms.

Vers 11h20 GMT, le titre Cadbury avançait de 0,13% à 791,5 pence alors que l‘indice regroupant les valeurs agro-alimentaires européennes .SX3P prenait 0,38%.

L‘offre de Kraft, payable en numéraire et en titres, représente actuellement 725 pence par action et la plupart des analystes estiment que l‘américain devra aller jusqu’à 820p, voire 850p, pour l‘emporter.

“Nous ne sommes pas franchement emballés par les arguments de Cadbury (...) ils ne tiendront pas longtemps devant un relèvement significatif de l‘offre de Kraft”, a estimé James Edwardes Jones, analyste chez Execution.

Le groupe a une nouvelle fois vanté les mérites de son modèle de société indépendante entièrement dédiée à la confiserie, relevant au passage ses perspectives à long terme.

Selon le Sunday Telegraph, Cadbury a eu des discussions avec un autre américain, Hershey (HSY.N), sur la possibilité d‘un rachat amical par ce dernier. L‘article explique que Hershey envisage toujours une offre mais qu‘il ne veut pas s‘engager dans une bataille avec Kraft et qu‘il ne dévoilera sans doute pas ses intentions avant le Nouvel An.

Outre Hershey, l‘italien Ferrero, propriétaire entre autres de la marque Nutella, a dit s‘intéresser à Cadbury. Et les analystes disent que le suisse Nestlé NESN.VX surveille de près l’évolution du dossier.

RACHAT AU RABAIS

“Kraft tente de mettre la main sur Cadbury avec un prix au rabais afin de donner à son modèle de conglomérat à croissance faible un catalyseur dont le groupe a bien besoin. Ne laissez pas Kraft voler votre entreprise avec cette offre dérisoire”, déclare Roger Carr, président de Cadbury, cité dans un communiqué.

Depuis qu‘elle a été annoncée en septembre, Kraft a refusé de relever les termes de son offre, le groupe américain étant convaincu que, au bout du compte, aucune proposition concurrente ne verra le jour.

Mais, comme une ligne de crédit de 9,2 milliards de dollars a été mise en place, les analystes pensent que Kraft est en mesure de relever de 100 pence par action la composante cash de son offre.

“Nous sommes toujours dans une bonne dynamique, notre stratégie de confiseur indépendant continuant de dépasser nos attentes, avec de nouveaux progrès enregistrés en octobre et en novembre”, a déclaré le directeur général de Cadbury Todd Stitzer.

Le groupe a dit désormais prévoir une croissance organique annuelle de son chiffre d‘affaires comprise entre 5% et 7% sur les quatre prochaines années, contre une fourchette précédente de 4% à 6% par an.

Cadbury a également dit viser une marge opérationnelle comprise entre 16% et 18% d‘ici 2013. En octobre, le groupe avait dit viser une marge proche de 15% d‘ici 2011.

En matière de dividende, le groupe a dit se donner pour objectif une augmentation à deux chiffres du montant versé à partir de 2010.

Après la présentation de la défense de Cadbury, les échéances suivantes pour l‘offre de Kraft seront le 12 janvier, date butoir pour la publication de nouvelles informations par Cadbury, le 19 janvier, date limite pour un relèvement de l‘offre de Kraft, et le 2 février, dernier jour possible pour accepter l‘offre de l‘américain.

Un rapprochement Kraft-Cadbury donnerait naissance au numéro un mondial de la confiserie devant Mars-Wrigley, avec le groupe britannique apportant notamment le chocolat Cadbury et les chewing gum Trident et Kraft ses marques de chocolat Milka, Toblerone, Côte d‘Or, Terry’s ou encore Suchard.

Version française Benoit Van Overstraeten et Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below