Daimler veut fermer deux usines de sa filiale Mitsubishi Fuso

mercredi 13 mai 2009 15h22
 

* Daimler veut fermer l'usine d'Oye au Japon et le site de Lardkrabang en Thaïlande

* Daimler va supprimer 2 300 emplois d'ici fin 2010

* L'action Daimler perd 2,99%

FRANCFORT, 13 mai (Reuters) - Daimler (DAIGn.DE: Cotation) a annoncé mercredi son intention de fermer deux usines et de supprimer 2 300 emplois de sa filiale japonaise de camions et de bus Mitsubishi Fuso en raison d'une contraction de la demande et un repli structurel sur son marché intérieur.

Le groupe allemand, premier constructeur mondial de véhicules utilitaires, explique que ces mesures combinées devraient conduire à une amélioration des bénéfices de Fuso dès 2011 de 100 milliards de yen (760 millions d'euros).

Les coûts seront réduits de 75% alors que les recettes devraient croître de 25%, mais les mesures de restructuration devraient entraîner des charges de 35 milliards de yen (260 millions d'euros) dans les comptes cette année et de l'année prochaine.

Daimler veut rationaliser la gamme de Fuso en diminuant de moitié le nombre de déclinaisons de ses modèles et faire baisser de 30% le nombre de pièces utilisées d'ici fin 2010, afin de réduire la complexité et les coûts.

Le constructeur regroupera la fabrication de bus dans son usine de Toyama, ce qui entraînera la fermeture de son usine d'Oye, près de Nagoya au Japon.

Mitsubishi Fuso fermera également son site de Lardkrabang près de Bangkok en Thaïlande, le marché local restant appriovisionné par d'autres usines de la zone Asean.   Suite...