May 13, 2009 / 7:20 AM / 8 years ago

LEAD 3 Lagardère - Pas d'amélioration d'activité avant fin 2009

7 MINUTES DE LECTURE

* CA -2% au T1 à cause de l'impact de la détérioration de la pub sur Lagardère Active

* Tendance "similaire" pour la publicité au T2 après une chute de 23% au T1

* Compte céder sa part dans Canal+ France à Vivendi ou à une tierce partie

(Actualisé avec conférence téléphonique, cours)

par Cyril Altmeyer

PARIS, 13 mai (Reuters) - Lagardère (LAGA.PA) n'attend pas d'amélioration son activité avant la fin de l'année, après une baisse de 2% de son activité au 1er trimestre en raison de l'impact de la détérioration du marché publicitaire sur son pôle audiovisuel et presse.

Le groupe de médias et de communication s'est dit mercredi "un peu plus à l'aise" avec sa prévision annuelle d'une stagnation, voire une baisse, pouvant aller jusqu'à 10% du résultat d'exploitation de chacune de ses divisions, à l'exception de Lagardère Active (audiovisuel et presse), pour lequel le manque de visibilité empêche toujours toute prévision, a expliqué Lagardère.

"Concernant le deuxième trimestre, il est difficile pour nous de fournir des indications, même si nous constatons que la tendance n'est pas bonne en avril et mai", a dit Arnaud Lagardère lors d'une conférence téléphonique avec les analystes.

"Nous percevons les premiers signes, non pas d'une reprise mais d'une amélioration, au second semestre, probablement à la fin du second semestre (...). C'est pourquoi nous voulons être vraiment prudents en maintenant notre prévision", a-t-il ajouté.

Arnaud Lagardère a réaffirmé ne pas envisager d'acquisitions, à moins d'une occasion exceptionnelle, préférant conserver sa trésorerie et a dit qu'il comptait céder à terme sa part dans Canal+ France à son actionnaire majoritaire Vivendi (VIV.PA) ou à une tierce partie. ([ID:nLD845877])

Lagardère, premier éditeur mondial de magazines grand public, a réalisé un chiffre d'affaires de 1.778,1 millions d'euros (consensus Reuters 1.761 millions sur la base des prévisions de cinq analystes). A périmètre comparable, le chiffre d'affaires recule de 2,6%.

L'action chutait de 7% à 22,13 euros vers 14h45, sous-performant l'indice européen des médias .SXMP, en repli de 2,5%. Le titre, qui subit l'abaissement par JP Morgan de sa recommandation de "neutre" à "sous-pondérer", a perdu 24% depuis le début de l'année, après avoir chuté de 43% en 2008.

"L'action reste bon marché, à six fois les bénéfices attendus pour 2010 (...). Mais tant que la baisse du marché publicitaire n'aura pas atteint un niveau plancher, le titre aura du mal à surperformer", écrit UBS dans une note.

Richard Jones, analyste chez Goldman Sachs, a jugé la totalité de la conférence téléphonique "morose", avec toutefois des indications d'amélioration dans des segments difficiles, notamment dans la diffusion de magazines aux Etats-Unis.

Chute De 23% Des Recettes Publicitaires Au t1

Didier Quillot, président de Lagardère Active, a souligné que la tendance pour les recettes publicitaires restait "similaire" au deuxième trimestre comparé à celle du premier trimestre, qui a enregistré une chute de 23%.

La division a vu ses ventes baisser de 18,3% à 399 millions d'euros sur la période. Elle pâtit d'un recul de 19,5% dans les magazines, dont les recettes publicitaires ont reculé de 11% en France et de 29% à l'international. Didier Quillot a souligné que les difficultés de certains titres étaient structurelles, à la différence des segments féminins et "people" qui verraient leurs ventes remonter une fois la crise passée.

Le chiffre d'affaires dans l'audiovisuel de Lagardère, propriétaire d'Europe 1, Virgin Radio et de la chaîne de télévision Virgin 17, a reculé de 13,9%, avec des baisses de 10% des recettes publicitaires de la radio en France et de 22% à l'international.

Didier Quillot a ajouté qu'il était "un peu en avance" sur le plan d'économies de 70 millions d'euros supplémentaires annoncé en mars pour la division, en plus des 20 millions d'euros déjà prévus.

Le directeur financier Dominique D'Hinnin, a noté que Lagardère Services, qui compte notamment les maisons de la presse Relay, affichait en avril une tendance comparable à celle du premier trimestre, malgré une "très légère amélioration" dans les activités de détail. Le pôle a accusé une baisse de 4,2% de son chiffre d'affaires à 782 millions d'euros au premier trimestre, sous le coup du recul du trafic aérien.

Lagardère Publishing (Hachette Livre), deuxième éditeur mondial derrière Pearson (PSON.L), a continué de son côté à bénéficier du succès de la série "Twilight" de Stephenie Meyer. Dominique D'Hinnin a fait état d'un léger ralentissement en avril, après un bond de 12% de son chiffre d'affaires au premier trimestre à 463 millions d'euros.

Il a précisé ne pas percevoir de ralentissement pour Lagardère Sports, spécialisée dans la détention de droits, le parrainage, les licences et les ventes de billets, dont le chiffre d'affaires a bondi de 40,3% à 134 millions d'euros au premier trimestre.

Edité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below