November 13, 2008 / 11:19 AM / 9 years ago

LEAD 1 SABMiller craint une baisse de la consommation de bière

4 MINUTES DE LECTURE

par David Jones

LONDRES, 13 novembre (Reuters) - Le brasseur SABMiller SAB.L a publié jeudi des bénéfices en hausse pour le premier semestre de son exercice 2008-2009 mais il envisage de réduire ses investissements en raison de l'impact de la crise financière sur la consommation de bière.

Le groupe britannique, qui détient entre autres les marques Miller Lite, Peroni et Pilsner Urquell, craint en outre d'être confronté pendant encore un an aux prix élevés des matières premières et souligne que la récente remontée du dollar pourrait peser sur ses résultats futurs.

"Pendant cette période où l'économie est volatile et imprévisible, il est prudent de revoir ou de différer certains de nos projets d'investissement", a déclaré Graham Mackay, directeur général, lors de la présentation des résultats du groupe.

Il a précisé que les projets d'investissements seraient notamment reconsidérés dans les régions où la demande ralentit: en Afrique du Sud et en Colombie, ses deux plus gros marchés, ainsi qu'en Europe centrale et en Europe de l'Est.

Les ventes continuent toutefois de croître dans certaines régions du monde comme l'Afrique, le Pérou ou la Pologne et le marché américain, par exemple, résiste bien, a-t-il dit.

"En ces temps très incertains, l'importance des variations de la demande entre les différentes régions du monde est surprenante", a commenté Graham Mackay.

Le titre du groupe cédait 0,55% à 900 pence vers 10h25 GMT dans un marché britannique orienté à la baisse. Coté 14,63 livres sterling en janvier, il était redescendu à un plus bas de 758 pence le mois dernier.

Prudence

SABMiller, qui s'est associé aux Etats-Unis à Molson Coors (TAP.N) en juin pour fonder MillerCoors, a dégagé au premier semestre un bénéfice ajusté par action de 75,2 cents américains (0,60 euro). Les analystes prévoyaient entre 66,3 et 76,5 cents et le consensus ressortait à 72,5 cents.

"Le communiqué sur les prévisions est prudent mais on ne s'attendait pas à autre chose compte tenu du climat économique actuel", a commenté Matthew Webb, analyste à Cazenove. Javier Gonzalez Lastra de Goldman Sachs estime, lui, que les résultats des différentes divisions du groupe montrent des faiblesses croissantes.

Le brasseur tire 90% de ses profits des pays émergents, ce qui suscite des inquiétudes sur ses performances à venir compte tenu de la récente remontée du dollar vis à vis des monnaies de ces pays.

SABMiller a publié un chiffre d'affaires courant en hausse de 10% pour le premier semestre. Cette augmentation est due quasi exclusivement à la hausse des prix alors que les volumes n'ont augmenté que très légèrement.

Le groupe a laissé son dividende semestriel inchangé à 16 cents américains par action.

SABMiller est le plus grand brasseur mondial en volumes mais il devrait perdre ce titre lorsque le rachat d'Anheuser-Busch (BUD.N) par InBev INTB.BR pour un montant de 52 milliards de dollars (41,9 milliards d'euros) sera finalisé, probablement d'ici la fin de l'année. Les actionnaires d'Anheuser ont approuvé l'accord mercredi. (version française Gwénaelle Barzic)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below