13 novembre 2009 / 06:36 / il y a 8 ans

LEAD 3 Technip-Repli au T3, CA et marges 2010 attendus en baisse

* Objectifs 2009 confirmés

* Attentisme des clients et concurrence pèseront en 2010

* Le titre baisse

(Actualisé avec conférence téléphonique)

par Benjamin Mallet

PARIS, 13 novembre (Reuters) - Technip TECF.PA a publié vendredi des résultats en baisse au 3e trimestre et dit tabler sur un recul de ses ventes et de ses marges en 2010 en raison notamment d‘une concurrence accrue et de l‘attentisme de certains clients.

Le spécialiste des équipements pétroliers et gaziers a toutefois redit dans un communiqué qu‘il visait pour 2009 un chiffre d‘affaires tendant vers 6,4 milliards d‘euros sur la base des parités de change actuelles, avec un chiffre d‘affaires en croissance modérée dans le Subsea (infrastructures sous-marines).

Il a également confirmé viser un taux de marge opérationnelle tendant vers 18% dans le Subsea en 2009 et une marge opérationnelle combinée Onshore/Offshore en amélioration par rapport à l‘exercice 2008.

“En ce qui concerne 2010, il est clair que des incertitudes persistent dans le secteur des services pétroliers. Les décisions finales d‘investissement se matérialisent encore lentement, les clients attendant que la visibilité s‘améliore sur les cours du pétrole et du gaz, et cherchant des réductions de coûts”, a souligné dans le communiqué Thierry Pilenko, le P-DG de Technip.

“La concurrence reste intense et de nombreux marchés voient l‘apparition de nouveaux acteurs. Ces tendances pèseront sur le secteur en 2010. Comme le reflètent les dernières prévisions du marché, nous tablons aussi sur une diminution du chiffre d‘affaires et des marges du groupe Technip.”

DAVANTAGE DE CONTRATS EN VUE AU S2 2010

Thierry Pilenko a cependant souligné que Technip “devrait également bénéficier de nombreuses opportunités en 2010”, avec certains marchés clés qui “devraient rester soutenus” - le Brésil et le Golfe du Mexique pour le Subsea et le Moyen Orient pour les projets Onshore - et “de nouvelles opportunités” dans d‘autres régions telles que l‘Afrique du Nord, l‘Amérique latine, l‘Inde et l‘Asie-Pacifique.

“De manière générale, en retenant l‘hypothèse d‘une stabilité des cours du pétrole sur cette période, il semble qu‘une accélération des attributions de contrats interviendra sans doute au second semestre de l‘année prochaine”, a-t-il ajouté.

Technip a souligné qu‘il continuerait à se focaliser sur “la bonne réalisation des projets” et qu‘il se donnerait “les moyens d‘améliorer (sa) productivité et de renforcer (sa) présence locale sur les marchés clés”.

Thierry Pilenko a en outre déclaré lors d‘une conférence téléphonique que les charges que le groupe a enregistrées à ce jour sur les projets GNL (gaz naturel liquéfié) de Rasgas 3 et Qatargas 3 et 4 seraient suffisantes, alors que certains analystes avaient émis des doutes sur ce sujet.

Les prises de commandes du groupe ont atteint 3.216 millions d‘euros au 3e trimestre contre 1.552 millions au troisième trimestre 2008 et intègrent environ 2.300 millions pour le projet de la raffinerie de de Djoubaïl.

A fin septembre, son carnet de commandes s’élevait à 7.541 millions d‘euros, contre 6.066 millions à la fin du deuxième trimestre et 7.717 millions d‘euros à la fin du troisième trimestre 2008. Environ 18% du carnet de commandes devrait s’écouler au cours des trois prochains mois de 2009.

MARGE EN HAUSSE AU T3

“Même si les attributions de contrats pourraient accélérer au S2 2010, la baisse du CA et des marges de Technip que nous avions anticipée va se concrétiser”, a écrit dans une note Jean-Luc Romain, analyste chez CM-CIC Securities.

Vers 11h05, le titre Technip reculait de 1,82% à 47,465 euros pendant que le CAC 40 perdait 0,38%.

Au cours du 3e trimestre, Technip a enregistré un résultat net de 108 millions d‘euros (-11,1%), un résultat opérationnel courant de 173 millions (-3,6%), un Ebitda de 254 millions (+3,8%) et un chiffre d‘affaires de 1.711 millions (-11,5%).

Sa marge opérationnelle courante ressort à 10,1% contre 9,3% au 3e trimestre 2008.

A taux de change constants, le chiffre d‘affaires a reculé de 10,3% et le résultat opérationnel courant de 2,5%.

Selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S Reuters Estimates arrêté au 12 novembre, les analystes attendaient en moyenne un résultat net de 108 millions d‘euros, un résultat opérationnel courant de 164 millions et des ventes de 1.644 millions.

Au 30 septembre, la trésorerie nette de Technip s’élevait à 1.676 millions d‘euros, contre 1.561 millions au 30 juin et 1.878 millions au 31 mars, tandis que ses capitaux propres atteignaient 2.804 millions contre 2.657 millions au 30 juin.

Avec la contribution de Nina Sovich, édité par Matthieu Protard et Gilles Guillaume

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below