November 13, 2008 / 6:36 AM / in 9 years

LEAD 4 Technip relève son objectif de marge, visibilité réduite

6 MINUTES DE LECTURE

(actualisé avec conférence téléphonique)

* Objectif de marge 2008 légèrement relevé et attendu au-dessus de 8%

* Objectif de chiffre d'affaires annuel révisé en baisse, de 7,4 à 7,3 milliards d'euros

* Visibilité réduite sur 2009

PARIS, 13 novembre (Reuters) - Technip TECF.PA a publié jeudi des résultats trimestriels en nette hausse - encore une fois tirés par la vigueur de son activité Subsea (technologies et infrastructures sous-marines) - et a de nouveau relevé son objectif de marge 2008.

Le spécialiste des équipements pétroliers et gaziers vise désormais une marge supérieure à 8% alors qu'il attendait cet été une marge "d'environ" 8% mais a souligné qu'il était trop tôt pour connaître l'impact de la crise sur ses clients en 2009.

Le groupe a en outre estimé que son chiffre d'affaires annuel devrait s'établir à environ 7,3 milliards d'euros alors qu'il anticipait jusqu'ici des ventes proches de 7,4 milliards.

Sur la période juillet-septembre, Technip a vu ses ventes reculer de 10,8% pour s'établir à 1,93 milliard d'euros. Le chiffre d'affaires de la division Subsea progresse de 21,8% à 789,3 millions d'euros.

Le résultat opérationnel courant a progressé de 50,4% à 179 millions d'euros tandis que le résultat net a crû de 59,1% à 121,1 millions.

A taux de change constants, la croissance du résultat opérationnel courant aurait atteint 56,4%.

Les analystes du consensus Reuters Estimates, arrêté au 13 novembre, anticipaient en moyenne un résultat opérationnel courant au troisième trimestre de 175,87 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 1,88 milliard.

Vers 11h25, le titre progresse de 4,62% à 22,21 euros mais affiche toujours une chute proche de 60% depuis le début 2008. Oddo Securities a souligné dans une note que le groupe ne fournissait pas prévision pour 2009 à ce stade mais que "sans surprise, (il adressait) un message réaliste compte tenu des incertitudes sur les futurs plans d'investissements des clients incités à réexaminer".

"Notre forte activité, notamment en Mer du Nord, au Brésil et en Europe, a contribué à contrebalancer l'impact de l'ouragan Ike qui affecte notre chiffre d'affaires aux troisième et quatrième trimestres de cette année", a souligné Thierry Pilenko, P-DG de Technip.

"Reexamen" Probable Des Nouveaux Projets

"Pour l'ensemble de l'année, nous prévoyons un chiffre d'affaires d'environ 7,3 milliards d'euros avec un taux de marge opérationnelle supérieur à 8% pour le groupe, un taux de marge (de la division) Subsea sensiblement au dessus de notre précédent objectif de 18% et une marge opérationnelle combinée Onshore-Offshore en ligne avec notre objectif de 3,8%", a précisé Technip.

Le groupe, comme ses concurrents, a dû faire face au recul des prix du pétrole ces dernières semaines et s'organiser pour parer aux éventuels retards d'investissements de ses grands clients.

"Au delà de cette année, il est encore trop tôt pour mesurer l'impact que la détérioration rapide des marchés financiers pourrait avoir sur les plans d'investissement 2009 et 2010 de nos clients : les projets en cours qui sont à un stade avancé de fourniture des équipements et de construction devraient suivre une évolution normale tandis que les investissements futurs dans de nouveaux projets devraient vraisemblablement faire l'objet d'un réexamen", a expliqué la société.

"Notre programme 2009-2010 de dépenses d'investissement de 650 à 750 millions d'euros est en cours de révision en raison des récentes évolutions du marché", a en outre indiqué Thierry Pilenko lors d'une conférence téléphonique avec les analystes. "A ce stade, l'idée n'est pas d'augmenter ce programme, comme vous pouvez l'imaginer."

"Je crois qu'à la mi-2009, il y aura plus de clarté sur l'évolution des prix du pétrole et sur les projets qui pourraient être retardés", a ajouté Thierry Pilenko, qui s'est refusé à confirmer les objectifs 2010 que le groupe avait annoncés en octobre 2007 et qui incluaient un chiffre d'affaires de 8,5 milliards d'euros et une marge opérationnelle de 8%.

Prié de dire quelle serait la position du groupe en termes d'acquisitions, il a indiqué : "Dans l'environnement actuel, notre priorité sera de préserver notre 'cash' et de nous concentrer sur l'exécution (de nos contrats)."

Au troisième trimestre, le montant des prises de commandes de Technip s'élève à 1.551,7 millions d'euros, à comparer à 1.930,3 millions au troisième trimestre 2007, une diminution qui porte le carnet de commandes global à 7.717 millions d'euros à fin septembre alors que celui-ci atteignait 9.411,3 millions un an plus tôt. /MB/BM

Matthias Blamont, Benjamin Mallet, édité par Jacques Poznanski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below