January 13, 2009 / 12:47 PM / 9 years ago

LEAD 2 EADS se dit attaché à préserver sa trésorerie

6 MINUTES DE LECTURE

* Chiffre d'affaires en hausse mais commandes en forte baisse en 2008

* Airbus réduira sa production si nécessaire

* Gallois reproche aux banques leur attitude en matière de crédit

NEWPORT, Pays de Galles, 13 janvier (Reuters) - EADS EAD.PA a affirmé mardi que la préservation de sa trésorerie serait sa première priorité tant que durerait la crise financière, mais qu'il était attaché à apporter à ses clients des solutions de financement supplémentaires pour soutenir ses ventes.

Le groupe européen d'aéronautique et de défense, maison mère d'Airbus, a précisé qu'il détenait fin décembre une trésorerie d'environ neuf milliards d'euros. Son chiffre d'affaires annuel a atteint en 2008 quelque 42 milliards, contre 39 milliards l'année précédente.

Mais les nouvelles commandes ont parallèlement diminué de plus d'un tiers, revenant autour de 90 milliards contre 137 milliards en 2007, en raison des difficultés croissantes de bon nombre de compagnies aériennes.

Son président exécutif, Louis Gallois, a précisé lors d'une conférence de presse que le nombre de livraisons d'Airbus avait dépassé 480 unités sur l'année.

"La performance 2008 est globalement satisfaisante. EADS est de retour", a-t-il ajouté. "Mais nous sommes désormais confrontés à la crise financière et le ralentissement économique modifie nos perspectives."

"Les conséquences définitives sont encore peu claires et elles restent en partie à venir (...) EADS a pour l'instant traversé la crise financière sans subir de dommages, grâce à sa trésorerie, et nous en avons tiré une leçon. La protection des liquidités dans une telle crise est la première des priorités", a-t-il souligné.

Eviter L'augmentation Des Stocks

Airbus, qui a récemment renoncé à son projet d'accroître la cadence de production de la famille des A320, ira plus loin si nécessaire, a poursuivi Gallois, pour équilibrer l'offre et la demande car "nous voulons éviter une augmentation des stocks".

Il a également expliqué qu'EADS, qui avait dit envisager des acquisitions dans la défense et les services aux Etats-Unis, ne s'engagerait pas dans une "acquisition majeure" tant que la reprise des marchés financiers ne serait pas engagée.

"Pour cette raison, nous avons renoncé à une acquisition importantes dans le domaine de la défense aux Etats-Unis", a-t-il précisé.

"Nous étions sur le point de signer le chèque et nous avons renoncé au dernier moment, c'était une décision unanime de la part du conseil d'administration."

Il a ajouté qu'EADS était sollicité pour utiliser ses liquidités afin de contribuer au financement d'achats d'avions, mais qu'il ne le ferait qu'avec circonspection.

"Nous le ferons prudemment et notre priorité est de garantir les livraisons pour 2009. Nous ne sommes pas préoccupés par le carnet de commandes en attente mais il y a un risque de voir des créneaux de livraison rester vides en 2009", a dit Gallois.

Il a assuré qu'aucun des objectifs à long terme du groupe n'avait pour l'instant été remis en cause par la crise.

Louis Gallois a cependant appelé les banques à jouer leur rôle en matière de soutien à l'économie et il a déploré le fait que certaines d'entre elles refusent de financer y compris des contrats bénéficiant de garanties d'organismes publics de soutien à l'exportation.

"Les gouvernements européens font de gros efforts pour stabiliser le secteur financier", a-t-il dit. "Maintenant, c'est aux banques de faire de gros efforts de leur côté pour maintenir l'économie à flot (...) en particulier quand les agences de crédit export garantissent les financements."

L'objectif Atteint Pour L'a380

Il a salué le fait qu'Airbus soit parvenu en 2008 à atteindre son objectif de 12 livraisons de son très gros porteur A380 mais il a confirmé que l'objectif initial de 21 livraisons de l'appareil en 2009 ne serait pas réalisé, à "quelques" unités près.

Gallois est également revenu sur les trois à quatre ans de retard pris par le programme de développement de l'avion de transport militaire A400M.

Il a déclaré qu'il comprenait la frustration exprimée par les pays de l'Otan ayant pris commande de l'A400M.

Lundi, la Grande-Bretagne a dénoncé des retards de livraison qualifiés d'inacceptables. [nLC495364]

Gallois a confirmé qu'EADS étudiait une solution intermédiaire sur l'A400M via un recours à l'A330, comme l'indiquait Reuters en décembre.

Tim Hepher et John Bowker, version française Marc Angrand et Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below