La fusion BA-Iberia suspendue au problème des retraites chez BA

vendredi 13 novembre 2009 16h53
 

MADRID, 13 novembre (Reuters) - Le déficit du fonds de pension de British Airways BAY.L pourrait faire dérailler le projet de fusion annoncé jeudi avec l'espagnole Iberia IBLA.MC, British Airways (BA) devant encore s'accorder avec les administrateurs de son fonds de pension sur le montant exact du besoin de financement.

Iberia, qui a fait état vendredi d'une perte opérationnelle sur neuf mois plus importante que prévu, a conclu jeudi un accord préliminaire de fusion avec BA pour créer un groupe valorisé à sept milliards de dollars (4,7 milliards d'euros). (Pour plus de détails sur les résultats d'Iberia [ID:nLD654312])

L'opération vise à regrouper les forces des deux transporteurs pour mieux affronter la crise. ([IDnLC187599])

Le fonds de pension de BA a été l'un des principaux points d'achoppement de négociations qui se sont déroulées sur plus d'un an.

Iberia a fait savoir jeudi soir qu'elle se réservait le droit de dénoncer l'accord conclu si le déficit devait dépasser l'estimation des analystes, c'est-à-dire trois milliards de livres (3,36 milliards d'euros).

Les administrateurs du fonds de pension de BA ont réalisé une évaluation du fonds mais les résultats n'ont pas été annoncés.

BA et les administrateurs devraient s'accorder sur un chiffre d'ici deux à trois mois, d'après la compagnie aérienne.

"Le marché sera attentif au taux d'escompte utilisé par les administrateurs du fonds de pension de BA pour calculer le besoin de financement. Nous pouvons nous attendre à ce qu'ils utilisent un taux favorable pour faciliter la réalisation de la transaction", a déclaré un analyste basé à Londres.

"Il y a toujours un risque que la transaction n'ait pas lieu. Tout dépend de la marge de manoeuvre de BA dans ses négociations avec les administrateurs", estime un trader à Madrid.   Suite...