13 octobre 2008 / 11:10 / il y a 9 ans

Banque-Adaptation des normes comptables dès le T3 réalisable-FBF

PARIS, 13 octobre (Reuters) - La prise en compte des risques réels de défaillance des actifs illiquides par les normes comptables, prônée dimanche par l'Eurogroupe à l'issue de son sommet à Paris sur la crise financière, est réalisable dès les comptes du troisième trimestre des banques, a indiqué lundi la Fédération des banques françaises (FBF).

"La prise en compte du risque réel de défaillance des actifs illiquides, que nous demandons depuis longtemps, doit être effective le plus rapidement possible. Tout dépend maintenant de la Commission européenne. Il faudrait que cela soit applicable pour les comptes du troisième trimestre", a fait savoir une porte-parole de la FBF.

Dimanche, à l'issue du sommet de l'Eurogroupe sur la crise financière, les pays de la zone euro ont invité la Commission européenne à mettre immédiatement en oeuvre des mesures d'adaptation de la réglementation comptable en période de crise sur les marchés financiers, conformément aux décisions du dernier conseil des ministres européens des Finances.

Ces mesures visent à permettre de valoriser les actifs financiers "en prenant en compte leurs modèles d'appréciation des risques de défaut plutôt qu'en fonction de la valeur de marché immédiate qui, dans des marchés qui ne fonctionnent plus, peut ne plus être pertinente".

Le président de la Commission européenne, Jose Manuel Barrosso, a indiqué dimanche que cette mesure pourra être effective dès la publication des comptes du troisième trimestre, ce qui permettra d'alléger le poids des dépréciations d'actifs dans les comptes des banques, déjà plombés depuis un an.

"Il y a manifestement une volonté assez forte d'aboutir rapidement. Si on y arrive en fin de semaine ou en début de semaine prochaine, on aura du temps. Deux ou trois semaines devraient suffire pour se débrouiller", a indiqué à Reuters une source bancaire.

La FBF a déclaré dans un communiqué dimanche soir qu'elle partageait "le souci de préciser les normes comptables afin qu'elles prennent mieux en compte le risque réel des actifs (illiquides) plutôt que leur valeur de marché immédiate".MPR/YLG

Matthieu Protard et Yann Le Guernigou, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below