February 13, 2009 / 6:43 AM / in 8 years

LEAD 2 Valeo - Marge 2008 à 2,6%, difficultés attendues en 2009

6 MINUTES DE LECTURE

* Résultat opérationnel en baisse et perte nette en 2008

* Ne prévoit pas de rebond du secteur avant 2011

* Ne proposera pas de dividende au titre de 2008

(actualisé avec conférence de presse, cours de Bourse et commentaire d'analyste)

PARIS, 13 février (Reuters) - Valeo (VLOF.PA) a publié vendredi un résultat opérationnel en baisse et une perte nette au titre de 2008, éprouvé comme ses concurrents par le retournement brutal des marchés automobiles, et prévenu qu'il ne prévoyait pas de rebond du secteur avant 2011.

L'équipementier automobile spécialisé dans les systèmes a en outre averti que sa marge opérationnelle était susceptible d'être négative au premier semestre 2009 et n'a communiqué aucune autre prévision pour le reste de l'année.

"On conduit dans le brouillard, sur le verglas, avec le pied levé de l'accélérateur", a déclaré lors d'une conférence de presse le P-DG Thierry Morin.

Confronté à la chute des ventes de ses clients constructeurs, Valeo a enregistré un résultat opérationnel de 230 millions d'euros l'an dernier, ramenant sa marge à 2,6% contre 3,6% en 2007.

La perte nette ressort à 207 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 8,81 milliards d'euros.

Les neuf analystes du consensus Reuters Estimates anticipaient en moyenne un résultat d'exploitation de 26,49 millions d'euros, une perte nette de 127,3 millions et des ventes de 8,83 milliards.

De son côté, Valeo visait une marge "de l'ordre de 2,6%".

Vers 11h30, le titre perdait 1,15% à 10,28 euros tandis que l'indice sectoriel européen du secteur .SXAP gagnait 1,36%.

"Il semble que Valeo est parvenu à agir rapidement sur sa structure de coûts", ont écrit dans une note les analystes de Natixis Securities."Concernant 2009, le groupe donne une guidance sur le premier semestre particulièrement réaliste qui reflète un environnement très dégradé", ont-ils également relevé.

Le chiffre d'affaires de Valeo a reculé de près de 30% sur le seul quatrième trimestre, période au cours de laquelle le groupe a inscrit une charge de 241 millions d'euros relative à l'annonce en décembre de la suppression de 5.000 postes dans le monde [ID:nLH690749], soit environ 9% de ses effectifs.

10.000 Suppressions De Postes en 2008

Sur l'ensemble de l'exercice 2008, Valeo s'est séparé de 10.000 collaborateurs.

"Afin de préserver les liquidités, le conseil d'administration proposera à l'assemblée générale annuelle de ne pas verser de dividende au titre de l'exercice 2008", a en outre annoncé le groupe.

"Valeo anticipe une chute de la production automobile mondiale de l'ordre de 30% au premier semestre 2009, et de l'ordre de 20% sur l'ensemble de l'année 2009. Ce scénario amène Valeo à prévoir une marge opérationnelle négative au premier semestre 2009", a-t-il également indiqué.

A fin 2008, son endettement net atteignait 821 millions d'euros, soit 22 millions d'euros de plus qu'à fin 2007.

Valeo, qui n'entrevoit pas la fin de la crise avant 2011, assure n'avoir aucune échéance de remboursement de dette avant cette date et dit disposer "à ce jour" de lignes de crédit confirmées d'un montant total de 1,2 milliard d'euros "avec des banques de premier plan".

Son concurrent Faurecia (EPED.PA), filiale de PSA Peugeot Citroën (PEUP.PA), a présenté lundi une perte nette 2008 creusée par rapport à 2007 et annoncé une augmentation de capital de 450 millions d'euros afin d'être en mesure de résister à la crise actuelle [ID:nL6164899].

Valeo a en outre annoncé que Thierry Morin verrait sa rémunération fixe annuelle réduite à 1,1 million d'euros, conformément aux directives du Medef.

Sa rémunération variable sera pour sa part calculée sur la base des critères quantitatifs s'appréciant par semestre (cash opérationnel du groupe hors coûts de restructuration et Ebitda) et sur l'intégralité de l'exercice (évolution du cours de l'action au regard d'un panier de valeurs du secteur), ainsi que sur des critères qualitatifs s'appréciant sur l'intégralité de l'exercice (notamment la bonne mise en oeuvre du plan de crise).

En plein débat sur la rémunération des patrons, mi-janvier, l'Association des actionnaires minoritaires (Adam) a pris pour cible Thierry Morin, accusé de ne pas se conformer aux directives du Medef.

Matthias Blamont, Helen Massy-Beresford, avec la contribution de Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below