LEAD 1 Alitalia-Air France et Lufthansa toujours en concurrence

vendredi 12 décembre 2008 19h52
 

ROME, 12 décembre (Reuters) - Air France-KLM (AIRF.PA: Cotation) et Lufthansa (LHAG.DE: Cotation) restent en concurrence pour prendre une participation de 25% dans Alitalia AZPIa.MI, a annoncé vendredi CAI, le consortium repreneur de la compagnie italienne en faillite.

Malgré les informations de presse donnant l'affaire faite avec Air France, l'administrateur délégué du consortium, Rocco Sabelli, a indiqué que l'affaire était toujours ouverte.

Une décision sera prise à la fin de l'année, dans le but d'avoir un partenaire étranger en place lors de la relance officielle d'Alitalia sous une forte resserrée le 12 janvier, a-t-il ajouté.

"Il y a vraiment des négociations et elles sont dures", a déclaré Rocco Sabelli lors d'une conférence de presse pour l'annonce de la prise de possession officielle des actifs d'Alitalia par CAI.

British Airways BAY.L est également dans la course, mais CAI a dit préférer Air France-KLM ou Lufthansa parce que les deux compagnies sont intéressées par une prise de participation dans Alitalia, alors que BA ne souhaite qu'un partenariat commercial.

Jeudi, le président du Conseil Silvio Berlusconi a indiqué qu'il préférerait que le partenaire étranger choisi choisisse un accord commercial plutôt qu'une entrée au capital.

Le président de CAI, Roberto Colaninno, a précisé que les discussions portaient sur une prise de participation de 20 à 25% pour le partenaire étranger, qui pourrait ensuite être diluée à 20-21%.

CAI, dont Silvio Berlusconi a suscité la création pour éviter qu'Alitalia ne tombe dans des mains étrangères, est un consortium d'hommes d'affaires italiens venu à la rescusse de la compagnie nationale via le rachat de ses meilleurs actifs pour un montant de 427 millions d'euros.

CAI a indiqué jeudi avoir conclu l'achat de la petite compagnie italienne Air One, dont les activités seront fondues avec celles d'Alitalia.   Suite...