March 12, 2009 / 6:32 PM / 8 years ago

LEAD 1 La Poste -Des comptes pénalisés par CNP et les provisions

6 MINUTES DE LECTURE

* Baisse des ventes du courrier en janvier et février

* Accord avec Socgen dans le crédit conso

* Pas d'offre formelle sur Banque palatine

par Matthieu Protard

PARIS, 12 mars (Reuters) - La Poste a fait état jeudi d'un résultat net en baisse de 44% pour 2008, à 529 millions d'euros, suite à une hausse de ses provisions et une baisse de la contribution de CNP Assurances (CNPP.PA), et annoncé qu'un accord avec la Socgen (SOGN.PA) a été trouvé dans le crédit à la consommation.

L'établissement public, qui se prépare à passer au statut de société anonyme, a indiqué que la contribution à ses résultats de la CNP, dont il détient indirectement 17,74% du capital, a reculé de 43% à 130 millions d'euros.

Son résultat d'exploitation 208 ressort en repli de 32% à 886 millions d'euros en raison notamment d'une hausse des provisions pour risques à 91 millions d'euros et d'une augmentation du coût du risque bancaire à 94 millions.

Nicolas Duhamel, le directeur financier de La Poste, a fait savoir lors d'une conférence de presse que le groupe allait verser à l'Etat français un dividende de 105,7 millions d'euros au titre de l'exercice 2008 contre 141 millions un an plus tôt, soit un taux de distribution de 20% pour 2008.

"L'Etat a annoncé ce matin que pour l'année 2009, il allait mettre en oeuvre une stabilisation du taux de versement de dividende", a indiqué Jean-Paul Bailly, le président de La Poste soulignant que l'Etat renonçait du coup à porter ce taux à 25% au titre de l'exercice 2009 comme cela était prévu.

ACCORD DANS LE CRÉDIT CONSO AVEC SOCIÉTÉ GÉNÉRALE

Dans les services financiers, sa filiale La Banque postale, qui avec les Caisses d'épargne, a perdu depuis le 1er janvier le monopole sur le Livret A, a dégagé un produit net bancaire de 4.771 millions d'euros, en hausse de 4,4%.

Jean-Paul Bailly a indiqué que les négociations avec la Société générale (SOGN.PA) dans le crédit à la consommation avaient abouti, et qu'elles allaient déboucher sur la création d'une coentreprise qui sera détenue à 65% par La Poste et à 35% par la banque dirigée par Frédéric Oudéa.

"Le mécanisme fait que pour participer à cette joint venture, la Société générale apporte 400 millions d'euros", a expliqué le président de La Poste.

Contactée par Reuters, une porte-parole de la Société générale n'a pas souhaité commenter ces chiffres.

La Banque postale a également annoncé jeudi être entrée en négociations exclusives avec l'assureur Groupama dans l'assurance dommages. [ID:nLC315233]

Prié de dire si le groupe envisageait de racheter la Banque palatine que les Caisses d'épargne envisagent de céder, Patrick Werner, le président de la Banque postale, a déclaré que le groupe n'avait pas déposé d'offre à ce stade.

"C'est stratégiquement intéressant pour la Banque postale. C'est financièrement, sous certaines conditions, intéressant", a fait savoir Patrick Werner.

"Nous n'avons pas déposé d'offre sur la Banque palatine parce que le dossier n'est peut-être pas encore suffisamment documenté", a-t-il néanmoins ajouté.

BAISSE DES REVENUS DU COURRIER EN JANVIER ET FÉVRIER

Dans ses activités courrier, qui représentent encore plus de la moitié de ses revenus, le chiffre d'affaires a baissé de 1,2% à périmètre et change constants.

"Cette évolution est liée à la baisse accrue des volumes", a expliqué La Poste, les volumes du courrier ayant reculé de 3% en 2008 contre -1% en 2007.

"Sur les deux premiers mois de l'année, nous constatons une diminution du chiffre d'affaires du courrier de l'ordre de 5%", a souligné Jean-Paul Bailly.

"On constate un véritable retrait. Il n'est donc pas facile de faire des prévisions pour les mois qui viennent", a-t-il ajouté.

Le ralentissement du trafic postal lié à la crise et à la concurrence d'internet avait déjà contraint le groupe, en novembre dernier, à revoir à la baisse ses prévisions de chiffre d'affaires pour 2008.

La Poste se prépare à passer du statut d'établissement public à celui de société anonyme dans la perspective de la libéralisation totale du marché du courrier en Europe en 2011. Cette transformation doit notamment lui permettre de procéder à une augmentation de capital qu'elle chiffre à 2,7 milliards d'euros.

Un projet de loi sur le changement de statut doit être examiné au début de l'été.

"Sur le projet de loi pour l'été, nous n'avons pas d'indication d'une dérive de l'ensemble de cette programmation du projet de loi et des décrets. L'essentiel est que l'ensemble soit voté et que les décrets soient publiés pour le 1er janvier 2010", a indiqué Jean-Paul Bailly.

édité par Gilles Guillaume

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below