August 12, 2008 / 4:25 PM / 9 years ago

LEAD 1 JP Morgan a encore perdu $1,5 milliard en juillet

4 MINUTES DE LECTURE

12 août (Reuters) - La banque d'investissement américaine JP Morgan (JPM.N) a annoncé avoir subi des pertes d'environ 1,5 milliard de dollars depuis le début juillet en raison des turbulences sur les marchés du crédit et de la raréfaction des liquidités.

Dans un communiqué transmis lundi soir aux autorités de tutelle, elle ajoute que les conditions d'activité se sont "nettement détériorées" depuis le début du troisième trimestre, par rapport au deuxième, notamment sur le marché des prêts à la consommation.

Elle indique aussi que les spreads sur les titres adossés à des crédits immobiliers (MBS) se sont "nettement élargis". JP Morgan précise également que son estimation de ses pertes depuis le début juillet n'intègrent pas les opérations de couverture.

Le Financial Times rapporte de son côté mardi que la troisième banque des États-Unis a également été contrainte de déprécier la valeur de ses 33 milliards de dollars de titres MBS dont les prix ont continué de baisser le mois dernier.

Le FT, qui cite des sources proches de JP Morgan, ajoute que ces dépréciations sont imputables en partie à la décision de Merrill Lynch MER.N, fin juillet, de vendre à prix cassé 30,6 milliards de dollars de dette à risque à prix cassé au fonds de private equity américain Lone Star Funds [LS.UL].

Banques Sous Pression

Cette transaction a accentué la pression sur la concurrence pour qu'elle réduise à son tour le prix de ses propres actifs liés au "subprime" et se déleste de créances volumineuses alors que l'économie ralentit.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès de JP Morgan, qui dévisse de 6,97% à 38,97 dollars vers 16h15 GMT, entraînant dans son sillage l'ensemble de l'indice S&P des valeurs financières .GSPF (-2,93%).

Lehman Brothers a quant à elle révisé à la baisse son estimation des résultats qu'elle attend pour Merrill Lynch au troisième trimestre, insistant notamment sur l'augmentation de capital et sur la vente des 30,6 milliards de dollars de produits structurés (CDO) avec une forte décote.

"Le management de Merrill a capitulé, à la fois aux demandes internes et externes, et décidé de tourner la page sur les problèmes liés au stock de CDO, même si le prix pour l'actionnaire en est élevé", écrit Roger Freeman, analyste de Lehman, dans une note à ses clients.

Freeman s'attend maintenant à ce que Merrill Lynch publie au troisième trimestre une perte de 1,77 dollar par action, alors qu'il tablait jusqu'ici sur un bénéfice de 4,19 dollars. /GG

Tenzin Pema et Supantha Mukherjee, version française Gilles Guillaume

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below