12 mai 2009 / 17:17 / il y a 8 ans

LEAD 1 Vinci-Léger recul du CA au T1, prévisions 2009 maintenues

* Vinci maintient ses prévisions pour 2009

* Carnet de commandes en hausse de 3% sur un an

* Chiffre d‘affaires -2,6% au T1, -3,9% à structure comparable

* Hausse à l‘international mais repli en France

* Signes de stabilisation du trafic autoroutier

par Gilles Guillaume

PARIS, 12 mai (Reuters) - Vinci (SGEF.PA) a maintenu mardi ses prévisions pour 2009 au vu d‘un carnet de commandes toujours solide et d‘un recul du chiffre d‘affaires limité au premier trimestre grâce à la présence du groupe à l‘international.

Le numéro un mondial du B-TP et des concessions a réalisé sur les trois premiers mois de l‘année un chiffre d‘affaires de 6,97 milliards d‘euros, en baisse de 2,6% à structure réelle et de 3,9% à structure comparable.

Le carnet de commandes du pôle contracting (construction et énergie), à 23,8 milliards d‘euros, a augmenté de 3% par rapport au 31 mars 2008 et de 6% par rapport au 31 décembre.

Il assure au groupe une bonne visibilité pour cette année puisqu‘il représente toujours 10 mois d‘activité moyenne, et jusqu’à 12 mois dans la construction.

“Le carnet de commandes (...), malgré le ralentissement du rythme des commandes, se maintient à très haut niveau”, souligne Vinci dans son communiqué de résultats.

“Au vu de la bonne résistance affichée par ses métiers au 1er trimestre et fort d‘un carnet de commandes solide, Vinci confirme les tendances pour 2009, annoncées en mars dernier, d‘une probable stabilisation des recettes de péage de ses filiales autoroutières et d‘une légère baisse du chiffre d‘affaires dans le contracting”, ajoute-t-il.

SIGNES DE STABILISATION SUR LES AUTOROUTES

La construction, les routes et l’énergie sont les principaux contributeurs au chiffre d‘affaires de Vinci, mais pas au résultat opérationnel. Cette branche, dont 42,5% du CA est réalisé à l’étranger, a enregistré une croissance de 3,6% à l‘international mais une contraction de 5,7% en France, dans les deux cas à structure réelle.

Dans les concessions, activité nettement plus centrée sur l‘Hexagone, les trois réseaux autoroutiers gérés par le groupe - notamment ASF et Cofiroute - ont vu leur chiffre d‘affaires reculer de 4,2%, conséquence d‘une baisse de 5% environ du trafic à réseau stable.

Vinci a toutefois constaté un ralentissement de la baisse du trafic pour les véhicules légers au premier trimestre, “tendance qui se confirme en avril”. Le trafic poids lourds, plus directement lié à la conjoncture économique, a continué pour sa part de se dégrader sur les trois premiers mois de l‘année. Vinci observe néanmoins là aussi des signes de stabilisation.

Dans les concessions de parking, le chiffre d‘affaires a augmenté quant à lui de 7,1%, soit une hausse de 4,9% à structure comparable.

Dans un environnement “plus incertain”, le groupe a souligné qu‘il conservait un niveau de liquidités très important de près de 12 milliards d‘euros, dont 6,9 milliards de lignes de crédit bancaires confirmées non tirées. L‘endettement financier net consolidé du groupe a atteint au 31 mars 15,8 milliards d‘euros, soit une légère baisse de 5% d‘un trimestre sur l‘autre.

L‘action Vinci a clôturé mardi en hausse de 0,8% à 34 euros, soit une capitalisation boursière de 16,8 milliards. Depuis le début de l‘année, le titre a pris 13,3%.

Édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below