Intel - Les commandes du T2 meilleures qu'attendu/Otellini

mercredi 13 mai 2009 00h26
 

SANTA CLARA, Californie, 13 mai (Reuters) - Les premiers chiffres des commandes et des facturations pour le deuxième trimestre se révèlent meilleurs qu'attendu, a déclaré mardi son directeur exécutif Paul Otellini.

"Jusqu'ici, tout va bien", a-t-il dit au sujet des ventes du deuxième trimestre, faisant bondit le titre d'Intel de 3,4% dans les transactions d'après-Bourse.

Le mois dernier, Otellini avait déclaré que le pire était déjà passé pour le secteur technologique.

Ces propos interviennent alors que la Commission européenne s'apprête à dire si elle condamne ou non le groupe américain pour des pratiques anticoncurrentielles. Dans l'affirmative, il pourrait écoper d'une amende record, éventuellement supérieure aux 497 millions d'euros que Microsoft avait dû payer pour avoir enfreint la législation européenne.

Intel, qui détient 80% du marché des microprocesseurs, est souvent perçu comme un baromètre de l'industrie des ordinateurs et du secteur technologique en général. La récession l'a contraint à supprimer 1.400 postes depuis le quatrième trimestre de son précédent exercice et à fermer plusieurs sites.

Mardi, Otellini a indiqué que le groupe terminerait l'année avec 78.000 salariés, 25% de moins qu'en 2006.

Intel table sur un chiffre d'affaires stable au deuxième trimestre par rapport aux trois premiers mois de l'exercice. Lors du premier trimestre, le groupe avait dégagé un chiffre d'affaires de 7,1 milliards de dollars (5,20 milliards d'euros).

Certains analystes estiment toutefois que cette prévision est trop prudente. Les experts interrogés par Reuters anticipent une légère progression d'un trimestre sur l'autre tout au long de l'année pour arriver à un total annuel de 30,3 milliards de dollars.

Un tel chiffre serait cependant inférieur de plus de sept milliards à celui de l'année dernière. Le bénéfice par action pourrait quant à lui fondre de plus de 40% à 53 cents.

Après la clôture, le titre d'Intel prenait 3,4% à 15,73 dollars après avoir fini la séance de mardi à 15,21 dollars.

(version française Nicolas Delame)