12 août 2009 / 06:40 / dans 8 ans

LEAD 3 E.ON bat le consensus au S1,voit la demande se stabiliser

* La baisse de la demande d’énergie ralentit depuis avril

* Ebit en baisse de 1% au S1, bat le consensus

* Confirme la prévision d‘Ebit annuel, améliore celle du net

* L‘action bondit de 4,7% dans l‘après-midi

(actualisé avec demande d’énergie, vente de Thuega)

par Peter Dinkloh

FRANCFORT, 12 août (Reuters) - Le numéro un mondial des services aux collectivités E.ON (EONGn.DE) a dit mercredi percevoir des signes de stabilisation de la demande d’énergie après avoir publié des résultats semestriels supérieurs aux attentes.

La récession a provoqué une baisse de la consommation d’électricité, notamment dans l‘industrie, et plusieurs groupes européens de services aux collectivités ont indiqué ces dernières semaines qu‘ils s‘attendaient à que cette tendance se maintienne.

Mais E.ON dit avoir constaté “les premiers signes d‘une atténuation de la contraction de la demande d’électricité, notamment dans le nord-ouest de l‘Europe”, faisant écho aux propos de l‘espagnol Iberdrola (IBE.MC) qui a déclaré le mois dernier anticiper un rétablissement de la consommation des particuliers au quatrième trimestre.

Dans la droite ligne de ses concurrents EDF (EDF.PA), Iberdrola (IBE.MC) ou encore Enel (ENEI.MI), E.ON a publié un résultat d‘exploitation supérieur aux attentes au titre du premier semestre.

L‘Ebit ajusté ressort en baisse de 1% à 5,7 milliards d‘euros alors que les 14 analystes interrogés par Reuters tablaient sur 5,5 milliards d‘euros.

E.ON VEND SA FILIALE THUEGA

E.ON prévoit toujours un Ebit 2009 inchangé par rapport à celui de l‘an dernier. En revanche, il anticipe à présent une baisse du bénéfice net annuel de 5 à 10% et non plus de 10% uniquement, dans la mesure où ses charges financières et ses impôts seront moins élevés que prévu initialement.

L‘action E.ON prenait 4,6% à 27,01 euros dans l‘après-midi, tandis que l‘indice DJ Stoxx européen des “utilities” .SX6P progressait de 1,6% dans le même temps.

Le groupe allemand a parallèlement annoncé mercredi la vente de sa filiale Thüga, qui regroupe des participations minoritaires dans des groupes allemands de services aux collectivités, à un consortium d‘entreprises locales pour environ 2,9 milliards d‘euros. Les autorités de régulation allemandes ont toutefois annoncé que l‘opération ferait l‘objet d‘un examen approfondi.

E.ON cherche à refaire le retard accumulé sur ses concurrents et à tirer des bénéfices des 18 milliards d‘euros d‘investissements réalisés en Italie, en Espagne et en Russie tout en cherchant à atteindre le niveau de rentabilité de ses homologues.

L‘action E.ON n’évolue pas au même niveau que celles de ses concurrents européens. Lors des 12 derniers mois, le titre a perdu 33% de sa valeur tandis que l‘indice sectoriel DJ Stoxx des services aux collectivités a limité son repli à 30% et que celui du DAX est contenu à 17%.

Le fournisseur d’électricité se traite à 9,2 fois son bénéfice par action (BPA) estimé pour l‘année à venir, ce qui en fait la septième valorisation parmi 33 acteurs européens du secteur selon Thomson Reuters StarMine.

Lundi, le groupe allemand a annoncé que le vice-président de son directoire Johannes Teyssen prendrait les rênes du groupe en mai 2010, succédant à Wulf Bernotat.

version française Nicolas Delame et Gwénaëlle Barzic

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below