12 novembre 2009 / 13:49 / il y a 8 ans

LEAD 4 PSA-Un plan pour améliorer les marges, objectifs relevés

* PSA veut redresser sa marge opérationnelle courante d'ici trois ans

* Nouveaux modèles, renforcement en Chine et réductions de coûts

* Pas de plan de restructuration jugé nécessaire en France

* Résultat opérationnel courant à l'équilibre au S2

* Cash-flow libre positif sur l'ensemble de l'année

(Actualisé avec précisions et réaction d'analyste)

par Gilles Guillamume

VELIZY (Yvelines), 12 novembre (Reuters) - PSA Peugeot Citroën (PEUP.PA) a annoncé jeudi un plan de 3,3 milliards d'euros sur trois ans pour redresser sa marge opérationnelle, pour moitié au moyen de réductions de coûts et pour l'autre grâce à la poursuite du renouvellement de sa gamme.

Au cours d'une présentation aux analystes au centre de recherche et de design du groupe, à Vélizy, le président du directoire Philippe Varin a déclaré que l'un de ses principaux objectifs était de "mettre la maison en ordre".

Il cherche notamment à réduire l'écart avec la marge opérationnelle courante moyenne des cinq meilleurs groupes en la matière, et compte pour cela sur son "plan de performance" qui devrait se répartir de manière égale sur chacune des trois années, à savoir 1,1 milliard d'euros en 2010, 2011 et 2012.

Les montants annoncés correspondent à hauteur de 30% à du nouveau chiffre d'affaires tiré de la dynamique actuelle de ses ventes. PSA a dévoilé à Vélizy plusieurs nouveautés pour l'Europe, dont l'ensemble de la gamme DS ainsi qu'une berline et un break pour le segment premium, la C-Zéro électrique de Citroën et même la voiture qui succédera en 2012 à la famille 205, 206 et 207. A l'horizon 2010, PSA aura ainsi renouvelé 60% de sa gamme.

Environ 15% du programme seraient générés par les marchés à forte croissance, où le constructeur entend accroître sa couverture. Avec les nouveaux modèles tricorps annoncé à Vélizy, l'offre du groupe en Chine par exemple atteindra à terme la dizaine de voitures. Une partie sera produite à Wuhan, où PSA inaugurera la semaine prochaine sa seconde usine.

"Il reste difficile à ce stade de déterminer combien, sur ces 3,3 milliards d'euros, se refléteront réellement dans les résultats. Mais la tonalité générale est plutôt positive, tandis que la présentation de toutes ces voitures est plutôt rassurante pour l'évolution future du chiffre d'affaires", commente Eric Michelis, analyste du secteur à la Société générale.

Vers 17h00, l'action PSA prend 1,5% à 24,12 euros, après avoir atteint un plus haut en séance de 25,49 euros. A la même heure, l'indice DJ Stoxx des valeurs européennes européennes .SXAP se hisse de 0,5%.

PSA PLUS OPTIMISTE POUR 2009

Le solde du plan - des réductions de coûts - se décompose en une augmentation du taux d'utilisation des capacités en Europe, une amélioration de la productivité sur les chaînes et en conception, et une baisse de 400 millions d'euros d'ici 2012 des frais généraux.

Philippe Varin a calculé que l'amélioration de la productivité devrait représenter environ 6.000 suppressions de postes sur trois ans en France, mais il a précisé que ce chiffre devrait être atteint grâce au rythme naturel des départs et que PSA "n'a pas besoin d'un plan de restructuration en France à l'heure actuelle".

Le deuxième constructeur automobile européen par les volumes a également amélioré sa prévision pour le marché automobile européen en Europe, qu'il attend désormais en baisse de 7% au maximum contre une prévision précédente de -10%. Au vu de l'embellie récente des ventes, il a également revu en hausse son objectif de résultat opérationnel courant 2009 [ID:nLC381392]

PSA table désormais sur un résultat opérationnel courant à l'équilibre au second semestre, après une perte de 826 millions au 1er semestre. Cet été, le groupe anticipait une perte opérationnelle courante comprise entre un et deux milliard d'euros sur l'ensemble de 2009, prévision ramenée à -1/-1,5 milliard fin octobre, ce qui aurait impliqué une perte d'au moins 174 millions sur la deuxième moitié de l'année.

En revanche, 2010 reste marquée par une visibilité étroite à cause de la disparition programmée des primes à la casse toujours en vigueur. Philippe Varin a indiqué qu'il restait prudent pour l'Europe, où il attend une baisse à un chiffre du marché l'an prochain malgré une reprise anticipée au second semestre 2010. En ce qui concerne la Chine et le Brésil, la demande devrait en revanche demeurer encore dynamique.

(Avec Pascale Denis et Blaise Robinson, édité par Dominique Rodriguez et Jean-Michel Bélot)

* Pour le CA du groupe au T3 [ID:nLL682667]

* Pour l'essentiel des données financières sur PSA : here

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below