12 mai 2009 / 14:47 / il y a 8 ans

LEAD 1 Arcelor prévoit une baisse de la demande de 15% à 20%

* Prévisions plus pessimistes pour la demande en acier

* Signes d'amélioration de la demande chinoise

* Signes d'une fin prochaine des déstockages aux USA

* Des salariés en colère ont cherché à prendre d'assaut l'AG annuelle et lancé des fusées de feux d'artifice

LUXEMBOURG, 12 mai (Reuters) - La demande mondiale d'acier va chuter de 15 à 20% cette année, soit la plus grande baisse depuis la Seconde Guerre mondiale, a déclaré mardi le patron d'ArcelorMittal ISPA.AS.

Lakshmi Mittal, P-DG du premier groupe sidérurgique mondial, a déclaré lors de l'assemblée générale annuelle des actionnaires du groupe que la demande chinoise donnait quelques signes d'amélioration et que le déstockage aux Etats-Unis semblait proche d'un point bas.

La fédération mondiale de l'acier (World Steel Association) avait estimé à la fin avril que la demande chuterait de 15% cette année.

Mittal avait quant à lui déclaré il y a deux semaines, lors de la publication des résultats trimestriels d'ArcelorMittal, qu'il était un peu moins pessimiste puisqu'il tablait sur une baisse de 7 à 10%. Depuis, la crise économique est devenue plus apparente, notamment dans le secteur automobile.

Le groupe a réagi en réduisant de moitié sa production au cours des deux premiers trimestres de l'année, mais tout en estimant que la demande devrait commencer à se normaliser dès que les déstockages seront terminés au niveau mondial, probablement à la fin du deuxième trimestre.

DES HEURTS ENTRE OUVRIERS ET POLICIERS

A l'extérieur de l'AG, un millier d'ouvriers métallurgistes, belges et français pour la plupart, ont affronté la police pour protester contre les baisses de production, qui laissent seulement neuf des vingt-cinq hauts-fourneaux d'ArcelorMittal en fonctionnement en Europe de l'Ouest.

ArcelorMittal a annoncé en avril la fermeture des deux hauts-fourneaux de ses usines de Florange, en Moselle, et de Liège en Belgique.

Les ouvriers, qui veulent savoir quand la production reprendra, ont forcé un barrage de police et tenté d'ouvrir les portes du siège d'ArcelorMittal, transformé en camp retranché.

Mittal, en réponse à la question d'un salarié français posée au cours de l'assemblée générale, a insisté sur le caractère temporaire des baisses de production et indiqué que la production reprendrait en premier dans les usines les plus rentables.

Mittal a déclaré aux à ses actionnaires que l'industrie sidérurgique devait s'assurer que lorsque le marché s'améliorera vraiment, la capacité de production sera portée à un niveau approprié afin de n'éviter les situations de surcapacités.

ArcelorMittal réexaminera également sa politique de dividende une fois que les conditions se seront normalisées. Le groupe a divisé par deux à 0,75 dollar l'action son dividende au titre de l'exercice 2008.

Version française Marie-Laure Combes

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below