12 octobre 2009 / 05:59 / il y a 8 ans

LEAD 3 Philips bat le consensus au T3 mais reste prudent

* Ebitda à 344 millions d'euros au T3 (consensus E109 mlns)

* Prudence sur le court terme

* Pas encore de reprise sur ses marchés clés

* Le titre bondit de quelque 6%, à un plus haut d'un an

(actualisé avec commentaires du directeur financier, détails)

par Harro ten Wolde

AMSTERDAM, 12 octobre (Reuters) - Philips (PHG.AS) a fait état lundi de résultats bien meilleurs qu'attendu au titre de son troisième trimestre, imputables en partie à la maîtrise de ses coûts, mais le conglomérat néerlandais reste prudent sur le court terme, jugeant que la plupart des marchés n'avaient pas encore pris le chemin de la reprise.

Vers 09h50 GMT, le titre Philips, numéro un mondial de l'éclairage et l'un des trois premiers fabricants mondiaux d'équipements hospitaliers, bondissait de 6,55% à 18,15 euros, atteignant ainsi un plus haut d'un an alors que l'indice AEX de la Bourse d'Amsterdam gagnait 1,66%.

"Ces résultats me paraissent excellents. Certes il y a plus d'élément exceptionnels favorables que prévu mais, même sans en tenir compte, les résultats sont bons", a déclaré Eric de Graaf, analyste chez Petercam.

Le groupe néerlandais est le premier poids lourd à ouvrir la "saison des résultats" trimestriels en Europe.

Le bénéfice avant intérêt, taxes et amortissement (Ebitda) ressortent à 344 millions d'euros alors que les analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur 109 millions d'euros. L'année dernière à la même époque, ce chiffre n'avait atteint que 57 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires a en revanche baissé de 11%, à 5,62 milliards d'euros alors que le consensus Reuters était de 5,4 milliards, et le bénéfice net à 176 millions d'euros. Les analystes tablaient sur une perte nette de 36 millions d'euros.

PRUDENCE

"Tout en étant encouragés par l'évolution positive de nos ventes et de notre rentabilié au cours du troisième trimestre, nous restons prudents sur les perspectives à court terme en l'absence de reprise structurelle dans la majorité de nos marchés clés", écrit Philips dans un communiqué.

Ces considérations apportent un échos aux propos tenus par ses concurrents General Electric (GE.N) et Siemens (SIEGn.DE) qui ont eux aussi souligné que la reprise n'avait pas encore démarré.

Le directeur financier de Philips Pierre-Jean Sivignon a souligné qu'il était encore trop tôt pour évaluer l'impact de la fin des plans de relance chinois et américains.

Il a également déclaré que la saison des fêtes, courant de Thanksgiving à Noël, constituerait un moment de vérité pour l'état de la demande des consommateurs.

Philips a mis en oeuvre un plan de restructuration passant par la suppression de 6.000 postes et anticipe des économies de coûts de l'ordre de 600 millions d'euros durant l'exercice en cours.

Version française Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below