11 mars 2009 / 17:17 / dans 9 ans

LEAD2 Lagardère s'attend à une année difficile, priorité au cash

* Croissance du ROC de 3,3% en 2008, en ligne avec l‘objectif du groupe

* Pas de prévision pour Lagardère Active et baisse de jusqu’à 10% du ROC envisagée dans chacune des divisions

* Dividende inchangé à 1,30 euro pour 2008, priorité à la trésorerie pour 2009

par Cyril Altmeyer et Jean-Michel Bélot

PARIS, 11 mars (Reuters) - Lagardère (LAGA.PA) a annoncé mercredi s‘attendre à une année 2009 difficile en raison de la conjoncture, marquée notamment par de nouvelles mesures d’économies dans son pôle presse et audiovisuel, après avoir annoncé une hausse de ses résultats 2008.

Le groupe de médias et de communication, premier éditeur mondial de magazines grand public, a proposé un dividende inchangé à 1,30 euro par action et souligné qu‘il donnerait la priorité à la trésorerie et n‘envisageait pas d‘acquisitions importantes.

Lagardère a dit s‘attendre pour 2009 à une stagnation, voire à une baisse de jusqu’à 10%, du résultat d‘exploitation de chacune de ses divisions, à l‘exception de Lagardère Active (presse et audiovisuel) pour laquelle le manque de visibilité empêche toute prévision.

Chez Lagardère Active, un nouveau plan d’économies devrait avoir un impact de 70 millions d‘euros sur le résultat opérationnel, qui s‘ajoutera aux 86 millions d’économies prévues dans le plan initial. Elles se traduiront par des réductions d‘effectifs aux Etats-Unis, en Italie, en Espagne, en France et en Russie.

Lagardère a dégagé en 2008 un résultat opérationnel courant (ROC) annuel de 657 millions d‘euros, à comparer à un consensus Reuters Estimates de 675,5 millions. Il ressort en hausse de 3,3%, soit 3,1% sur la base d‘un taux de change d‘un euro pour 1,50 dollar, en ligne avec l‘objectif de croissance dans le bas d‘une fourchette 3% à 7% fixé par le groupe.

DERNIÈRE ANNÉE DE HAUSSE DU ROC EN 2008

“Ce exercice 2008 sera la 11e année consécutive où le groupe aura vu une croissance de son résultat d‘exploitation, malheureusement je crains que ce soit la derniètre année, en tous cas de ce cycle-là”, a reconnu Arnaud Lagardère, gérant commandité du groupe, reconduit ce mercredi pour six ans.

Lagardère a enregistré un chiffre d‘affaires de 8,21 milliards d‘euros en 2008, en baisse de 4,3%, sous l‘effet de la cession d‘actifs comme les magasins Virgin. A périmètre comparable, le C.A. ressort en hausse de 3,1%, le ralentissement économique ayant entraîné un net ralentissement au quatrième trimestre comparé au rythme de 4,1% enregistré sur les neuf premiers mois.

Le ROC de Lagardère Active a baissé de 2,1% à 209 millions d‘euros, avec une chute de 16,3% dans les magazines, tandis que son chiffre d‘affaires a baissé de 7,9%. Sa marge opérationnelle a augmenté de 0,6 point à 9,9%, le bond de 9,5 points dans la télévision compensant les reculs des pôles magazines et radio.

Lagardère Publising (Hachette Livre) enregistre un ROC de 246 millions, en hausse de 2,9%, avec une marge en hausse de 0,2 point à 11,4%. Le deuxième éditeur monndial derrière Pearson (PSON.L) a enregistré une croissance de 1,4% de ses ventes, porté par le succès de la série “Twilight” de Stephenie Meyer renforcé par la sortie au cinéma fin 2008 du film tiré du premier volume.

Lagardère Services, qui comporte les maisons de la presse Relay, a enregistré un bond de 9,0% de son ROC, tandis que sa marge a progressé de 0,5 point à 3,6%. Lagardère Sports, spécialisée dans la détention de droits, le parrainage, les licences et les ventes de billets, a vu son ROC progresser de 12,4% en 2008, avec une hausse de 1,7 point de sa marge à 16,9%.

“TOTALE CONFIANCE” À LOUIS GALLOIS

Le résultat net part du groupe de Lagardère a pour sa part progressé de 11,1% à 593 millions d‘euros.

Lagardère est engagé dans un processus de désengagement partiel d‘EADS EAD.PA, dont il ne détiendra plus que 7,5% le 24 mars contre 10% actuellement. La cession d‘une dernière tranche de 2,5% a produit une plus-value de 472 millions d‘euros. Hors EADS, le résultat net, part du groupe, ajusté par action s’établit à 2,78 euros (+2,2%).

Arnaud Lagardère a précisé qu‘il souhaitait conserver sa participation dans EADS à 7,5% pour l‘instant et qu‘il avait une totale confiance dans son président exécutif Louis Gallois. EADS a dit mardi prévoir une baisse de ses résultats 2009 en raison de la crise, soulignant que le retard de l‘avion de transport militaire A400M était susceptible de générer de nouvelles charges. (Plus de détails: [ID:nL9483323])

Lagardère bénéficie par ailleurs d‘une option lui permettant de monter de 20% à 34% dans Canal+ France (groupe Vivendi (VIV.PA)) en octobre prochain et a la possibilité, chaque année entre le 15 mars et le 15 avril jusqu‘en 2014, de se désengager.

“Nous aimons de plus en plus être totalement chez nous et être en contrôle de ce que l‘on fait, cela va donc plutôt dans le sens de dire que nous allons vendre un jour ou l‘autre”, a noté Arnaud Lagardère. Il a toutefois observé qu‘un “prix suffisamment intéressant” pourrait l‘inciter à monter à 34%, une participation “peut-être plus facile” à revendre ensuite que 20%.

A la Bourse de Paris, l‘action a clôturé mercredi en baisse de 1,56% à 24,255 euros, limitant ainsi ses pertes à 16,4% depuis le début de l‘année, après une chute de 44% en 2008.

Edité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below