Henkel confirme son T3 et reste muet sur ses perspectives 2010

mercredi 11 novembre 2009 09h05
 

FRANCFORT, 11 novembre (Reuters) - Henkel (HNKG_p.DE: Cotation) a fait savoir mercredi qu'il pensait surperformer ses principaux marchés cette année grâce à ses efforts de restructuration et à une baisse des coûts des matières premières.

Le fabricant allemand de produits de grande consommation a gardé le silence pour 2010 en invoquant les incertitudes qui pèsent encore sur l'environnement économique.

"En dépit de la récente stabilisation apparente des marchés à leurs niveaux bas d'activité, il reste difficile d'évaluer la situation économique globale et la façon dont elle va évoluer", a indiqué Henkel.

Le groupe, dont le portefeuille de marques comprend notamment les produits capillaires Schwarzkopf et les colles Pattex, avait déjà dit s'attendre à une dégradation de ses profits au quatrième trimestre lorsqu'il avait diffusé ses résultats préliminaires du troisième trimestre, le 28 octobre.

Henkel a confirmé mercredi ces résultats. Il a fait état d'une baisse de 1,5% de son bénéfice avant impôt et charges financières (Ebit) pour la période de juillet à septembre, à 385 millions d'euros, sur un chiffre d'affaires de 3,49 milliards d'euros, lui-même en baisse de 2,5% ajusté des taux de change.

"Les résultats encourageants enregistrés ce trimestre écoulé reflètent à la fois la stabilisation sur nos marchés et nos programmes au niveau structurel et au niveau des coûts", a déclaré le président du directoire Kasper Rorsted, cité dans le communiqué.

L'américain Procter & Gamble (PG.N: Cotation), considéré comme un baromètre du secteur, avait indiqué le mois dernier, dans la foulée de ses résultats trimestriels, que ses ventes avaient commencé à rebondir.(Plus de détails [ID:nLT308927])

Le titre Henkel gagnait 0,6% à 32,60 euros dans les premiers échanges à la Bourse de Francfort après ces informations. Selon Thomson Reuters StarMine, l'action Henkel se paye 14,8 fois son bénéfice estimé à un horizon de 12 mois, un niveau à peu près équivalent à ceux de ses concurrents P&G (14,6 fois) et Unilever (UNc.AS: Cotation) (ULVR.L: Cotation) (14,5 fois).

(Eva Kuehnen, version française Dominique Rodriguez)