LEAD 1 CASA assure que les pertes liées à Intesa sont intégrées

lundi 11 mai 2009 11h59
 

PARIS, 11 mai (Reuters) - Crédit agricole (CAGR.PA: Cotation) a assuré lundi que les gains et les pertes liés à sa participation dans la banque italienne Intesa Sanpaolo (ISP.MI: Cotation) figuraient dans ses comptes, après un article de presse évoquant une astuce comptable pour faire apparaître un bénéfice au premier trimestre.

La banque française explique que les moins-values liées à cette participation sont pour le moment comptabilisées dans son bilan en actifs financiers disponibles à la vente mais qu'à ce titre, elles ne figurent pas dans son compte de résultat.

En revanche, à partir du deuxième trimestre, sa participation dans Intesa sera enregistrée en société mise en équivalence et qu'à ce titre, les pertes potentielles viendront impacter les résultats.

"Comme nous l'avons fait jusqu'ici, les gains ou pertes de valeur sur notre participation dans Intesa Sanpaolo sont enregistrés dans notre bilan au titre des actifs financiers disponibles à la vente et figurent à ce titre dans nos capitaux propres", a indiqué à Reuters une porte-parole du Crédit agricole.

"Corollaire de notre pacte d'actionnaires avec Generali (GASI.MI: Cotation) et en application des règles comptables, notre participation passera à compter du deuxième trimestre en sociétés mises en équivalence", a-t-elle ajouté.

La porte-parole n'a toutefois pas voulu faire de commentaire spécifique sur les comptes du premier trimestre du Crédit agricole qui seront publiés jeudi.

Dans son édition de lundi, La Tribune indiquait que le Crédit agricole devrait afficher au premier trimestre un résultat net positif pour les trois premiers mois de l'année grâce à un exercice comptable consistant à ne pas passer dans ses comptes la dépréciation de la valeur de ses 5,5% dans Intesa Sanpaolo.

"La perte de valeur de plus de 45% de cet actif entre octobre 2008 et mars dernier aurait dû pourtant la conduire à comptabiliser une provision d'au moins un milliard d'euros", souligne le quotidien.

"Sans cette provision, les comptes de la banque verte sortent du rouge", note encore La Tribune, qui ajoute que cette initiative a surpris les analystes financiers londoniens, "au point que plusieurs d'entre eux ont dû réviser à la hâte la semaine dernière leurs prévisions de résultats".   Suite...