Alten - Baisse de la marge en 2008, subit la crise automobile

mercredi 11 mars 2009 07h30
 

PARIS, 11 mars (Reuters) - Alten (LTEN.PA: Cotation) a annoncé mercredi une légère baisse de sa marge opérationnelle d'activité en 2008 et a dit ressentir le contrecoup de la crise du secteur automobile.

"Le ralentissement d'activité ressenti partout en Europe au milieu du dernier trimestre 2008 s'est accentué début 2009, en raison des arrêts brutaux de projets dans l'automobile", précise la société d'ingénierie et de conseil en technologies dans un communiqué.

Dans ce secteur, qui représente un cinquième du chiffre d'affaires d'Alten, le groupe a pâti du retour brutal de 300 de ses 560 consultants présents chez Renault (RENA.PA: Cotation).

Alten souligne avoir maintenu son niveau d'activité dans ses autres secteurs (aéronautique, énergie, télécoms et tertiaire).

"Le premier semestre sera consacré à la mise en place des mesures nécessaires pour limiter l'impact de la crise et pour s'adapter à l'environnement afin de maintenir un niveau de marge annuelle qui reste satisfaisant dans le contexte actuel", ajoute Alten. Le résultat opérationnel d'activité de la société de services informatiques et d'ingénierie ressort en hausse de 15% à 97,2 millions d'euros en 2008, soit une marge de 11,5% contre 12,1% en 2007. Alten dit avoir subi une "légère baisse" de son taux d'activité en 2008, particulièrement au dernier trimestre, et de l'intégration des sociétés acquises en 2008 dont la rentabilité est très inférieure à celle du groupe.

Le groupe ne fournit pas de prévision chiffrée pour 2009. Le directeur financier Bruno Benoliel avait déclaré à Reuters début février que le groupe comptait enregistrer une marge opérationnelle à deux chiffres cette année, mais inférieure à celle de 2008. (Plus de détails: [ID:nL465028]

Le résultat net part du groupe progresse de 27% à 54,5 millions d'euros, à comparer à un consensus Reuters Estimates de 59,6 millions, sous l'effet de charges financières et d'impôts.

Le groupe a enregistré un chiffre d'affaires en hausse de 20,7% à 846,3 millions d'euros en 2008. Bruno Benoliel avait dit début février anticiper une croissance organique de 5% au maximum en 2009 après 16,2% en 2008.

Alten fait état d'un cash flow de 103,1 millions d'euros et d'un cash flow libre de 51,5 millions. A fin décembre 2008, la dette nette d'Alten s'élevait à 15,1 millions d'euros, soit un "gearing" de 4,8%.

Le titre a clôturé mardi en hausse de 6,95% à 11,39 euros.

(Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot)