Finmeccanica baisse en Bourse sur perspectives jugées décevantes

mercredi 11 mars 2009 12h30
 

ROME, 11 mars (Reuters) - Le groupe italien d'aéronautique et de défense Finmeccanica SIFI.MI est malmené mercredi en Bourse, les investisseurs se montrant déçus par ses perspectives pour 2009.

En milieu de journée, Finmeccanica baisse de 4,7% à 9,35 euros. Sur un an, la valeur est en baisse de 49%.

Le groupe a fait état mardi après la clôture des marchés d'une hausse de 19% de son bénéfice net 2008, conformément aux attentes et indiqué que la crise ne l'obligeait pas à réviser ses objectifs, sauf nouvelle forte détérioration. [ID:nLA24687]

Les analystes se montrent notamment déçu par l'objectif de chiffre d'affaires pour 2009 à 17,1-17,7 milliards d'euros, soit nettement au-dessous du consensus de 18,16 milliards d'euros établi par Reuters.

Les analystes d'UBS estiment que ce chiffre d'affaires inférieurs aux prévisions ne peut être attribué qu'à un effet devises.

"Les prévisions 2009 peuvent être considérés comme trop ambitieuses, avant tout en raison du profit prévu en hausse", estime Serge Escude, analyste chez Cassa Lombarda.

Pour 2010, Finmeccanica table sur un chiffre d'affaires compris entre 17,4 et 18,6 milliards d'euros et sur un excédent brut d'exploitation compris entre 1,65 et 1,76 milliard. Cette année, le cash flow opérationnel est attendu entre 400 et 500 millions.

Pour 2009-2011, Finmeccanica SIFI.MI a indiqué mercredi qu'il se concentrera sur la croissance de son résultat et sur la réduction de sa dette. Le dividende devrait croître parallèlement aux profits, indique le groupe.

Le directeur financier Alessandro Pansa a précisé que Finmeccanica n'introduirait pas en Bourse sa filiale Ansaldo Energia à n'importe quel prix.

(Deepa Babington et Nigel Tutt, version française Danielle Rouquié)