11 février 2009 / 07:05 / il y a 9 ans

LEAD 4 Danone baisse en Bourse après ses perspectives 2009

* Résultats 2008 conformes aux attentes

* Prévision de bénéfice par action précisée pour tenir compte de la volatilité des devises

* L‘action perd plus de 4% en clôture.

par Danielle Rouquié

(Actualisé avec précisions, commentaires analystes)

PARIS, 11 février (Reuters) - Danone (DANO.PA) a annoncé mercredi un objectif de croissance du bénéfice qui est apparu plus prudent pour 2009 après avoir fait état de résultats annuels conformes aux attentes dans un contexte de crise économique et financière.

Le groupe agroalimentaire prévoit toujours une croissance de son chiffre d‘affaires en données comparables “inférieure de quelques points à l‘objectif de croissance moyen terme” qui est de 8-10%. Mais son bénéfice net par action est désormais prévu en hausse de 10% en 2009, à taux de change constants, ce qui n‘avait pas été précisé lors de la dernière réunion avec les analystes en novembre.

Le bénéfice net courant par action 2008 est en hausse de 15,1% à 2,74 euros.

En Bourse, Danone a clôturé en baisse de 4,04% à 38,0 euros alors que l‘indice DJ de l‘agroalimentaire .SX3P reculait de seulement 0,23% et que le Cac 40 .FCHI gagnait 0,23%.

Devant les analystes, les dirigeants de Danone ont évoqué un impact devises négatif de “6% à 7%” en 2009, rapportent plusieurs d‘entre eux, ce qui a pu être interprété comme l‘annonce d‘un BPA en hausse de 3 à 4% pour 2009 si les devises d‘un certain nombre de pays émergents continuaient à chuter.

UNE ANNEE DE TRANSITION

“C‘est comme si certains n‘avaient pas pris en compte l’évolution des devises. Ce n‘est déjà pas mal qu‘ils donnent une prévision pour 2009. Unilever lui s‘y est refusé”, commente un analyse qui a requis l‘anonymat.

Le géant anglo-néerlandais de la grande consommation a annoncé la semaine dernière abandonner son objectif de marge d‘exploitation de 15% pour 2010 et refusé de donner une prévision pour 2009. [ID:nL5568254]

Autre explication possible à la baisse du cours de Danone, le marché a pu avoir des prévisions de résultat trop élevées dans un contexte où la crise gagne aussi les marchés émergents.

“Même si Danone est dans un secteur défensif et a des atouts dans la nutrition, le groupe ne peut échapper au ralentissement mondial de la consommation, aussi bien dans les pays émergents comme la Russie que dans les pays riches”, souligne un analyste.

Les dirigeants de Danone l‘ont répété mercredi : l‘année 2009 sera “une année de transition”.

“Nous ne prévoyons ni amélioration significative, ni dégradation forte”, a déclaré Emmanuel Faber, directeur général délégué du groupe lors d‘une conférence de presse en précisant ne pas prévoir de rebond en 2009 “dans aucun des grands marchés” où le groupe est présent.

“Nous y voyons suffisamment pour nous caler sur 12 mois”, a-t-il ajouté en se refusant à donner des pronostics sur 2O1O.

FORTE CROISSANCE EN CHINE

Certains analystes soulignent aussi que Danone a pu remplir ses objectifs 20O8 grâce à la très forte croissance réalisée en fin d‘année en Chine. Le groupe, présent dans l‘alimentation pour bébés en Chine grâce à l‘acquisition du néerlandais Numico en 2007, a profité du scandale du lait frelaté contenant de la mélamine, ce que Franck Riboud, son PDG, a appelé “l‘incident de qualité local”.

“Nos équipes ont très bien réagi”, a commenté le PDG. “On a pu subvenir à la demande avec un taux de croissance à deux chiffres très, très fort”.

De fait, la nutrition infantile affiche un chiffre d‘affaires en hausse de 20,8% à données comparables au quatrième trimestre (de 18,5% sur la seule Asie) et de 17% sur un an à 2,8 milliards d‘euros. Les prix ont pu être augmentés pour compenser les effets négatifs de la flambée des prix du lait.

Le pôle Eaux (un peu moins de 20% du chiffre d‘affaires) continue de connaître des difficultés. Son chiffre d‘affaires a reculé de 1,5% au quatrième trimestre à données comparables et affiche une croissance limitée à 1,9% sur l‘exercice. Le recul de 1,5% des facturations s‘explique par une baisse en valeur de 5,3% que n‘a pas pu compenser la croissance en volume (+3,8%). En outre, le nombre de bouteilles vendues est en hausse dans les pays émergents mais pas dans les pays industrialisés comme la France, l‘Espagne ou le Royaume-Uni.

La crise se fait également sentir dans les produits laitiers (60% des ventes) dont le chiffre d‘affaires du quatrième trimestre a augmenté de 3,5% à 2,1 milliard d‘euros après avoir connu des croissances supérieures à 8% lors des deux trimestres précédents. Le groupe note ”une pression continue sur les volumes“ - ils sont en baisse de 0,3% - en raison d‘un contexte globalement difficile sur un certain nombre de marchés”.

Sur l‘ensemble de 2008, Danone fait état d‘une marge d‘exploitation courante en hausse de 53 points de base à 14,91%, à partir d‘un chiffre d‘affaires accru de 8,4% à données comparables, à 15,2 milliards d‘euros.

Au total, au quatrième trimestre de l‘exercice, le chiffre d‘affaires a crû de 10,4% à 3,7 milliards d‘euros au total et de 6% à données comparables.

Le groupe propose de verser un dividende de 1,20 euro par action au titre de 2008, en hausse de 9% par rapport à 2007.

Édité par Jacques Poznanski et Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below