LEAD 1 Atos - L'objectif est d'augmenter la marge / Breton

mardi 10 février 2009 17h04
 

PARIS, 10 février (Reuters) - L'ambition d'Atos Origin (ATOS.PA: Cotation) est de faire croître la marge du groupe, malgré un contexte difficile qui devrait se prolonger, a déclaré mardi le nouveau président de la SSII Thierry Breton.

Il s'exprimait lors d'une assemblée générale mixte visant à soumettre aux actionnaires un projet de simplification de la gouvernance et à accélérer le redressement du groupe. "L'ambition, c'est de faire croître la marge opérationnelle", a dit Thierry Breton aux actionnaires. "On entre dans une période chahutée, elle sera difficile et longue".

Thierry Breton, nommé le 16 novembre en remplacement de Philippe Germond, ne s'est pas montré plus précis, alors que le groupe publiera ses comptes annuels complets le 18 février.

En octobre 2008, lors de la publication de ses résultats sur neuf mois, le groupe n'avait pas confirmé son objectif de marge opérationnelle de 7,1% pour 2009. Pour 2008, il avait dit prévoir une marge opérationnelle à 5,5%.

Atos Origin a publié jeudi dernier une croissance organique conforme aux attentes de 5,6% en 2008, malgré un rythme réduit à 3,6% au quatrième trimestre sous le coup du ralentissement de ses activités de conseil et intégration de systèmes. La SSII, qui a enregistré un chiffre d'affaires de 5,479 milliards d'euros en 2008, affiche un carnet de commandes de 7,4 milliards d'euros fin 2008, soit une 1,4 année de chiffre d'affaires.

Les actionnaires seront appelés ce mardi à se prononcer sur la suppression de la structure actuelle de directoire et conseil de surveillance pour adopter un système de conseil d'administration avec un président-directeur général. La SSII, qui a conclu en mai 2008 un accord avec les deux fonds activistes Pardus et Centaurus après plusieurs mois de conflit, avait dévoilé à cette occasion des cessions d'actifs de 250 à 500 millions d'euros, notamment en Asie et en Amérique du Sud, dans le cadre d'un plan stratégique visant à se recentrer sur ses offres distinctives.

L'action perd 2,79% à 20,765 euros vers 15h55, en ligne avec le secteur technologique européen .

(Cyril Altmeyer, avec la contribution de Dominique Vidalon. Edité par Jean-Michel Bélot)