LEAD 2 EADS dément un surcoût de E5 milliards sur l'avion A400M

mardi 10 février 2009 15h00
 

* EADS dément un surcoût de E5 mds sur le programme A400M

* Le Sénat presse les dirigeants européens d'adopter une position commune

* L'action EADS en baisse de plus de 3% à la Bourse de Paris

par Tim Hepher et Jean-Michel Bélot

PARIS, 10 février (Reuters) - EADS EAD.PA, la maison mère d'Airbus, a démenti mardi une information du Figaro selon laquelle les surcoûts liés aux retards de l'avion militaire européen A400M s'élèveraient à cinq milliards d'euros.

Dans un rapport publié le même jour, la commission des affaires étrangères et de la défense du Sénat a estimé que l'avion de transport de troupes constituait néanmoins "la meilleure solution pour l'armée française" et plaidé pour une poursuite du programme afin de sauver l'industrie européenne de défense. Le développement de l'A400M a été retardé à plusieurs reprises par des problèmes liés à sa motorisation et, plus largement, au système de contrôle de la propulsion (Fadec). La première livraison a été repoussée d'au moins trois ans et interviendrait au plus tôt en 2012.

Certains médias ont évoqué ces derniers mois la possibilité d'un abandon du projet. Louis Gallois, président exécutif d'EADS, a cependant écarté cette option en début d'année.

Le Figaro écrit que le premier vol d'essai de l'A400M est prévu début 2010 avec une première livraison fin 2012, citant une note confidentielle reçue par l'Occar, l'organisation européenne créée en 1998 pour faciliter les programmes d'armement.   Suite...