10 novembre 2009 / 17:25 / dans 8 ans

LEAD 2 Cdt agricole confirme Chifflet comme nouveau DG pour 2010

* Bénéfice net de E289 mlns au T3 (consensus à E238 mlns)

* Dépréciations de E485 mlns sur Emporiki

* Georges Pauget quitte ses fonctions de DG

(Actualisée avec commentaires d‘analystes et détails)

par Matthieu Protard

PARIS, 10 novembre (Reuters) - Crédit agricole SA (CAGR.PA), qui a dégagé un bénéfice net supérieur aux attentes pour le troisième trimestre 2009, a confirmé mardi la nomination de Jean-Paul Chifflet comme nouveau directeur général de la banque à compter de mars 2010, se préparant ainsi pour l‘après-crise.

Le véhicule coté du groupe Crédit agricole, premier réseau bancaire français, a fait état d‘un bénéfice net de 289 millions d‘euros pour le trimestre clos au 30 septembre, en baisse de près de 21% par rapport au troisième trimestre 2008.

Le consensus établi par la rédaction de Reuters tablait sur un résultat net de 238 millions d‘euros pour le troisième trimestre, en repli de 35% selon la moyenne des prévisions de douze analystes [ID:nL9373067].

Comme elle l‘avait indiqué début octobre lors de l‘annonce du plan de recapitalisation d‘Emporiki CBGr.AT, le Crédit agricole fait savoir qu‘elle a passé une dépréciation de 485 millions d‘euros sur sa filiale grecque dans ses comptes trimestriels.

“Les bonnes surprises viennent du fort rebond de l‘asset management (gestion d‘actifs, ndlr) et de la très bonne tenue de la banque de détail en France”, commente Eric Vanpoucke, analyste bancaire chez Sal. Oppenheim.

“En revanche, le fait que la banque de financement et d‘investissement ne soit pas profitable sur un périmètre complet est un peu décevant”, ajoute-t-il.

En incluant les portefeuilles d‘actifs risqués gérés en extinction, Calyon, la banque de financement et d‘investissement (BFI) du Crédit agricole, reste dans le rouge avec une perte nette de 99 millions d‘euros.

Avec des provisions pour pertes sur le crédit en hausse de près de 61% dans le contexte de crise, la banque se dit prudente sur l’évolution de son coût du risque.

UN GEORGES PAUGET ISOLÉ

Sans surprise, la banque a profité de la publication des comptes trimestriels pour officialiser la nomination de Jean-Paul Chifflet, le secrétaire général de la Fédération nationale du Crédit agricole (FNCA), l‘organe de représentation des caisses régionales, pour succéder à Georges Pauget au poste de directeur général à compter du 1er mars 2010. (Pour consulter le portrait de JP Chifflet [ID:nL9419671].

Depuis juillet 2008, les rumeurs de départ de Georges Pauget de la direction de Crédit agricole SA étaient récurrentes.

Plusieurs patrons de caisses régionales le rendaient responsable des pertes subies dans les activités de marché de Calyon du fait de la crise et des excès commis dans le développement à l‘international avec la banque grecque Emporiki CBGr.AT acquise en 2006 et aujourd‘hui en cours de restructuration.

Georges Pauget était néamoins parvenu à conserver son poste grâce à sa gestion au plus fort de la crise financière internationale, notamment lorsqu‘il a assuré la présidence de la Fédération bancaire française de septembre 2008 à août 2009.

La banque n‘a en revanche rien annoncé mardi concernant la nomination de Jean-Marie Sander, le président de la FNCA, comme remplaçant de René Carron au poste de président de Crédit agricole SA à l‘expiration de son mandat en mai 2010.

PAS DE RÉORIENTATIONS STRATÉGIQUES ATTENDUES

Réagissant dès lundi à une possible nomination de Jean-Paul Chifflet comme directeur général du Crédit agricole SA, les analystes de Bank of America Merrill Lynch disaient ne pas s‘attendre à de changements majeurs dans la stratégie de la banque.

“Les restructurations et les rationalisations de coûts initiées par Georges Pauget (...) seront poursuivies ou étendues”, écrivaient-ils dans leur note de recherche.

Le Crédit agricole est la troisième banque française à publier ses résultats du troisième trimestre.

Société générale (SOGN.PA) a fait état mercredi dernier d‘un bénéfice net multiplié par 2,3 à 426 millions d‘euros tandis que BNP Paribas (BNPP.PA) a clos son troisième trimestre avec un bénéfice net de 1,3 milliard d‘euros (Plus de détails [ID:nL3722164] et [ID:nL5344496]).

L‘action Crédit agricole SA a clôturé mardi à 14,50 euros en repli de 0,75%.

Depuis le début de l‘année, le titre a gagné 81,25%, surperformant l‘indice sectoriel DJ Stoxx .SX7P des banques européennes en hausse de 55,14% depuis le 1er janvier.

La capitalisation boursière de Crédit agricole SA ressort à 33,63 milliards d‘euros, ce qui en fait le troisième groupe bancaire français par la capitalisation boursière et la sixième capitalisation boursière bancaire de la zone euro.

Lire également :

* Crédit agricole prépare l‘après-crise avec un nouvel état-major [ID:nL8278459]

* Crédit agricole - Remaniement en vue à la tête de la banque [ID:nL637652]

* Crédit agricole - Pauget évoque un T3 meilleur que le T2 [ID:nL680921]

* Crédit agricole et Socgen écartent l‘idée d‘une fusion [ID:nLQ239925]

Matthieu Protard, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below