IMS - Résultats 2008 en forte baisse, repousse Jacquet Metals

mardi 10 février 2009 21h03
 

PARIS 10 février (Reuters) - IMS ITMT.PA a annoncé mardi des résultats 2008 en forte baisse tout en affirmant sa confiance l'exercice 2009 lors duquel le groupe compte respecter ses covenants bancaires et repousser une prise de contrôle rampante de son rival Jacquet Metals JACQ.PA.

Le groupe n'a cependant pas encore donné de prévisions financières pour cette année, préférant attendre la fin de période de déstockage observée chez ses clients et qui a eu un impact très négatif sur ses comptes. Le résultat net a baissé de 50,6% à 31,4 millions d'euros alors que le chiffre d'affaires a baissé de 1,3% à 1,407 milliard d'euros. IMS annonce aussi avoir décidé de donner la priorité à la croissance organique et la mise de côté de ses ambitions de croissances externe, qui étaient pourtant jugées primordiales dans sa stratégie de défense contre Jacquet Metals, qui détient près de 24% de ses actions.

"Profitant d'un environnement difficile, Jacquet Metals tente de prendre le contrôle d'IMS de façon rampante, sans en payer le prix et sans offrir de prime aux actionnaires", indique le groupe dans un nouveau site Internet "we-are-ims.com" récemment mis en ligne.

"Notre analyse est qu'Eric Jacquet convoite IMS parce que sa société, Jacquet Metals, se trouve aujourd'hui dans une impasse stratégique", avance encore IMS.

Dans ses déclarations à l'AMF, Jacquet Metals a écrit vouloir obtenir un accord avec IMS pour avoir des sièges à son conseil de surveillance et à son directoire mais que faute de cela, il désignerait lui même une majorité de sièges aux deux organes de directions lors de la prochaine assemblée générale d'IMS.

Cette manoeuvre est inacceptable aux yeux de d'IMS qui veut à tout prix éviter que Jacquet Metals n'obtienne le contrôle du groupe sans lancer d'offre publique d'achat.

IMS a mandaté les banques d'affaires Rothschild et RBS pour organiser sa défense.

La prochaine assemblée générale d'IMS prévue juin sera sans doute décisive pour savoir si une majorité des investisseurs renouvelle sa confiance dans l'équipe dirigeante ou si Jacquet Metals aura assez de voix pour en prendre le contrôle.

(Julien Ponthus; édité par Nicolas Delame)