Japon-Chute des bancaires avec l'augmentation de capital de SMFG

vendredi 10 avril 2009 10h28
 

TOKYO, 10 avril (Reuters) - Les cours des principales banques japonaises ont fortement baissé vendredi en raison des inquiétudes sur leurs fonds propres, après que Sumitomo Mitsui Financial Group (SMFG) (8316.T: Cotation) eut annoncé qu'il allait lever jusqu'à six milliards d'euros de capitaux.

Le titre de SMFG, numéro trois de la banque au Japon, a fini la séance submergé par des ordres de vente, clôturant à 3.110 yens, en recul de 13,9% par rapport à son cours de clôture de la veille.

La banque a dit jeudi qu'elle anticipait une perte nette de 2,9 milliars d'euros pour l'exercice qui vient de s'achever et qu'elle allait émettre des actions pour lever jusqu'à 800 milliards de yens après avoir été affectée par des pertes sur son portefeuille d'actions. [ID:nL9624761]

"L'ampleur de l'opération, 800 milliards de yens, est beaucoup plus importante que ce tout le monde prévoyait", commente Kristine Li, analyste bancaire à KBC Securities à Tokyo.

Si l'augmentation de capital atteint le montant total prévu, cela se traduira par une dilution d'environ 30% des actions actuelles, a précisé le patron de la banque Takeshi Kunibe.

Lors de la séance de vendredi, l'action de Mitsubishi UFJ Financial Group (8306.T: Cotation), première banque du Japon, a terminé en baisse de 1% à 517, yens tandis que le numéro deux du secteur, Mizuho Financial Group (8411.T: Cotation), a chuté de 9,6% à 198 yens.

Après l'annonce de SMFG, l'agence de notation Fitch Ratings a fait savoir qu'elle pourrait réduire les notes des trois banques, évoquant les pressions sur la qualité de leurs actifs et leurs niveaux de fonds propres.

Les investisseurs ont également été surpris par la décision de SMFG de passer environ 300 milliards de yens de dépréciations sur des crédits d'impôt, a indiqué Li. "Les 300 milliards de yens de dépréciations de SMFG inquiètent les investisseurs qui craignent que d'autres banques fassent de même", a-t-elle expliqué.

Avec la nouvelle augmentation de capital de SMFG, les trois grandes banques japonaises, durement touchées par les pertes de leurs portefeuilles d'actions, auront levé au total jusqu'à 33 milliards de dollars de capitaux.

(David Dolan, version française Gwénaelle Barzic)