POSCO - REX -71% au T1, objectifs de production, de C.A. réduits

vendredi 10 avril 2009 09h56
 

par Miyoung Kim

SEOUL, 10 avril (Reuters) - POSCO (005490.KS: Cotation), le quatrième sidérurgiste mondial, accuse une chute de 71% de son bénéfice d'exploitation au premier trimestre, celui-ci n'ayant jamais été aussi faible depuis sept ans, en raison d'une chute de la demande mondiale d'acier.

POSCO a également réduit de près de 20% ses prévisions de production et de vente cette année.

Le bénéfice d'exploitation de la période de janvier à mars est de 373 milliards de wons (283,4 millions de dollars), au plus bas depuis le deuxième trimestre 2002, et la marge bénéficiaire est tombée à un plus bas record de 5,8%.

Le consensus des analystes donnait 466 milliards de wons; l'estimation la plus basse était 383 milliards.

Le chiffre d'affaires a augmenté de 7% à 6.500 milliards de wons (consensus: 6.900 milliards) et le bénéfice net se contracte de 69% à 325 milliards de wons, dépassant un consensus de 258 milliards grâce des plus-values d'investissement tirées d'affiliés.

L'objectif de production de 2009 est ramené à 28 millions de tonnes d'acier contre un précédent objectif de 29 à 32 millions de tonnes. L'objectif de C.A. est ramené à 25.000 milliards de wons contre 27.000 à 30.000 milliards précédemment.

L'action POSCO a clôturé en hausse de 1,2% à 379.500 wons, avant la publication des résultats.

POSCO est le premier gros sidérurgiste asiatique à publier ses comptes. Ses concurrents japonais Nippon Steel (5401.T: Cotation) et JFE (5411.T: Cotation) seront sans doute déficitaires et pourraient annoncer des pertes sur l'exercice annuel 2009/2010 car ils risquent de devoir consentir de gros rabais à des constructeurs automobiles en difficulté.

POSCO a également annoncé vendredi qu'il tenterait de décrocher une baisse de 50% des prix du minerai de fer sur l'exercice 2009/2010 qui s'est ouvert le 1er avril. Un accord sur le prix du minerai de fer devrait intervenir dès ce mois-ci, ajoute-t-il.

(Version française Wilfrid Exbrayat)