July 10, 2009 / 7:29 AM / 8 years ago

LEAD 2 Renault-Pour Ghosn, l'année 2010 sera aussi dure que 2009

4 MINUTES DE LECTURE

* Carlos Ghosn se prépare à deux années difficiles

* Entrevoit une reprise économique en Europe au T1 2011

(Actualisé avec d'autres citations)

PARIS, 10 juillet (Reuters) - L'année prochaine sera aussi difficile que celle en cours pour l'industrie automobile, a estimé vendredi le P-DG de Renault-Nissan (RENA.PA)(7201.T) sur Europe 1.

"Je m'attends à une année 2010 aussi difficile que 2009", a déclaré Carlos Ghosn. "Je ne m'attends pas à une relance immédiate, donc nous sommes parés pour deux années difficiles."

Le P-DG du constructeur, pour qui l'Europe sera l'une des dernières régions du monde à renouer avec la croissance, a souligné que si les primes à la casse soutenaient actuellement le marché automobile, la fin des aides entraînera une "pression à la baisse" qui compensera le mieux observé actuellement.

Il a plaidé pour une sortie progressive de ce dispositif afin d'éviter des chocs brutaux sur un marché confronté à la pire crise des ventes de son histoire récente.

"Sur les six premiers mois de l'année, on a une part de marché globale stable, on aurait pu espérer un peu mieux", a-t-il ajouté, précisant que les ventes de voitures neuves du groupe avaient tourné en juin globalement autour de 180.000 unités.

Pas De Reprise en Europe Avant 2011

Carlos Ghosn a également dit tabler sur un retour de la croissance économique sur le continent européen au 1er trimestre 2011.

"Je pense que l'Europe sera l'une des dernières régions du monde à reprendre au niveau de la croissance, avec le Japon", a-t-il déclaré. "Mon scénario à moi, c'est un démarrage des États-Unis sur le premier trimestre 2010 avec l'essentiel des pays émergents, et pour l'Europe un retour à la croissance avec le Japon au premier trimestre 2011

Interrogé sur le prêt de trois milliards d'euros qu'a accordé l'État français à Renault ainsi qu'à PSA Peugeot Citroën (PEUP.PA), il a répondu:

"Nous rembourserons quand il sera raisonnable de commencer à rembourser, mais nous ne sommes pas particulièrement pressés, mais en même temps nous honorerons les engagements."

Carlos Ghosn, qui compte lancer au cours des prochaines années six modèles tout électrique - trois de marque Renault et trois de marque Nissan - a souligné que ce sont surtout les nouvelles voitures du groupe qui seront à l'avenir fabriquées en France.

"Et la plus importante vague de voitures, ce sont les voitures électriques", a-t-il dit. "Nous voulons localiser la voiture électrique à Flins, nous voulons aussi pouvoir construire, assembler des batteries en France."

Vers 11h07, le titre perdait 1,4% à 22,4150 euros, sous-performant l'indice sectoriel européen .SXAP (-0,43%).

Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below