LEAD 1 La BdF versera E3,355 mds à l'Etat au titre de 2008

vendredi 10 avril 2009 15h43
 

PARIS, 10 avril (Reuters) - La Banque de France versera à l'Etat un montant record de 3,35 milliards d'euros au titre de l'année 2008 dont 1,845 milliards sous forme de dividende, a déclaré vendredi son gouverneur, Christian Noyer.

La Banque de France a dégagé un résultat d'exploitation de 4,185 milliards d'euros l'année dernière, en hausse de 10% par rapport à 2007. Le résultat net est quant à lui ressorti à 2,6 milliards d'euros après prise en compte d'une charge de provision pour risque de près de 1,2 milliard d'euros et du paiement de 1,509 milliard au titre de l'impôt sur les sociétés.

La Banque de France a par ailleurs cédé 103 tonnes d'or en 2008 pour un montant de 2 milliards d'euros.

"Le résultat de la Banque de France s'établit sur des niveaux historiquement élevés grâce aux revenus de ses placements et à la maîtrise de ses charges de fonctionnement", a déclaré Christian Noyer, lors d'une conférence de presse sur les comptes de l'exercice 2008 de la BdF.

Les revenus de la BdF ont bénéficié d'une hausse de la demande de billets en euro au moment de l'aggravation de la crise financière et d'un taux de rémunération élevé de ses placements à 4,19% contre 3,57% en 2007, a-t-il expliqué.

La Banque de France a parallèlement poursuivi la maîtrise de ses charges, supprimant 135 emplois en 2008, ce qui porte les réductions de postes à 2.900 personnes sur les cinq dernières années soit 18% des effectifs totaux.

"Le point mort de la Banque de France, qui correspond au taux minimal de rémunération des placements nécessaires à la couverture de ses charges, a diminué de 170 points de base depuis 2003, pour s'établir à 1,08% pour l'exercice 2008", a précisé le gouverneur.

DEFAILLANCE DE CONTREPARTIES   Suite...