10 novembre 2008 / 15:30 / dans 9 ans

Dexia présentera une revue stratégique de ses activités vendredi

Par Julien Ponthus

PARIS, 10 novembre (Reuters) - La banque franco-belge Dexia DEXI.PA, qui a bénéficé d‘un plan de sauvetage des Etats belge, luxembourgeois et français fin septembre, a annoncé lundi qu‘elle présenterait vendredi une revue stratégique de ses activités à l‘occasion de l‘annonce de ses résultats du troisième trimestre.

Le nouveau conseil d‘administration, présidé par l‘ancien Premier ministre belge Jean-Luc Dehaene, avait chargé le 20 octobre son nouveau directeur général Pierre Mariani de mettre au point dans les quatre semaines un plan de recentrage des activités et de réduction du risque lié à sa filiale américaine de rehaussement de crédit FSA (Financial Security Assurance).

“La première question est de savoir s‘ils veulent sortir de FSA, et si oui comment”, note un analyste, qui explique que les investisseurs seront sans doute plus attentifs au contenu du plan de réorganisation qu‘aux résultats eux-mêmes.

Dexia a pour l‘instant maintenu une ligne de liquidité de cinq milliards de dollars à FSA, frappé de plein fouet par la crise financière et dont la note AAA a été abaissée à AA- par l‘agence de notation S&P.

Les ennuis de la filiale ont brouillé l‘image défensive dont jouissait Dexia du fait des faibles risques associés à son premier métier, le financement des collectivités locales.

Le reste du groupe Dexia est composé en Europe du Crédit Local en France, de la Banque Internationale à Luxembourg et de Dexia Belgique.

La grande majorité des analystes n‘ont pas encore annoncé d‘estimations de résultats et certains indiquent que les incertitudes liées aux plans de sauvetage du groupe et aux impacts négatifs des turbulences du marché rendent l‘exercice délicat.

Dexia a annoncé fin octobre que sa filiale slovaque, Dexia Banka Slovensko (DBS), avait été affectée par une exposition “excessive” en devises de ses clients qui se soldera par un impact négatif de 82 millions d‘euros sur les comptes du troisième trimestre.

D‘autre part le rachat par l‘Autriche de l’établissement bancaire Kommunalkredit dont Dexia possédait 49% devrait avoir également avoir un impact négatif de 105 millions d‘euros sur le trimestre.

Outre la recapitalisation de 6,4 milliards d‘euros, Dexia a reçu des trois Etats des garanties pour les nouveaux financements de la banque pour lesquels le coût que devra payer Dexia n‘est pas encore connu du marché.

Le premier ministre Yves Leterme avait indiqué le 5 novembre que les garanties publiques de prêts interbancaires seraient plafonnées à 150 milliards d‘euros.

Dexia a perdu plus de 70% de sa valorisation boursière cette année soit bien plus que l‘indice DJ Stoxx des banques en Europe .SX7P, en baisse de 53%.

Edité par Jacques Poznanski

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below