11 juin 2009 / 05:10 / il y a 8 ans

SYNTHESE Club Med défend sa stratégie et assigne Bernard Tapie

* Perte nette creusée à 22 millions d'euros au S1

* Réservations d'été en baisse, l'action perd plus de 3%

* Plainte déposée contre Bernard Tapie

Par Noëlle Mennella et par Gilles Guillaume

PARIS, 11 juin (Reuters) - Club Méditerranée CMIP.PA a porté plainte jeudi contre Bernard Tapie pour diffusion d'informations trompeuses, nouvel épisode dans le feuilleton entre l'homme d'affaires et le groupe de loisirs dont les résultats semestriels sont marqués par une perte nette alourdie et des réservations d'été en berne.

Lors d'une réunion d'information, le PDG Henri Giscard d'Estaing a affirmé que la stratégie de montée en gamme engagée il y a cinq ans par le Club Med est aujourd'hui "faite pour l'essentiel" et qu'elle bénéficiait "du soutien total" du conseil d'administration.

"Il fallait le faire. C'était une question de survie", a-t-il défendu, dénonçant les critiques de Bernard Tapie, confinant au "dénigrement" sur les choix du groupe.

Les attaques de l'ancien ministre devenu comédien ont conduit le Club Med a porter plainte contre lui devant le Procureur de la République "pour diffusion d'informations fausses et trompeuses et manipulation de cours".

Le groupe de loisirs reproche à l'homme d'affaires "la multiplication depuis avril 2009 de propos aussi nombreux que contradictoires sur son entrée au capital de la société".

Ces propos "sont de nature à avoir induit en erreur les investisseurs" et "causent un préjudice d'image important au Club Méditerranée", a déclaré Henri Giscard d'Estaing.

Bernard Tapie n'a pu être joint pour faire un commentaire.

TAPIE EVOQUE UN MANQUE DE TRANSPARENCE

L'homme d'affaires avait manifesté fin avril son intention de monter au capital du Club, assurant avoir le soutien de plusieurs institutions financières.

Interrogé par Libération daté de jeudi sur ses intentions, Bernard Tapie a répondu: "Je ne sais pas encore, je n'ai pas pris ma décision, c'est trop tôt. J'ai besoin de temps pour analyser les comptes et comprendre ce que vaut vraiment l'entreprise". Il a ajouté: "Tout est tellement maquillé, on n'y voit pas très clair".

Club Med a expliqué que l'aggravation de neuf à 22 millions de la perte nette du premier semestre au 30 avril 2009 est liée à la crise mondiale et à des éléments non récurrents comme des coûts de restructuration.

Au niveau opérationnel, le groupe de loisirs inscrit une perte de neuf millions d'euros au regard du bénéfice de cinq millions engrangé au premier semestre 2007-2008.

Mais le résultat opérationnel courant de la division loisirs s'est pour sa part accru passant à 28 millions contre 26 millions tandis que l'ebitdar du pôle (roc avant amortissements, loyers et variations de provisions) s'est lui aussi amélioré à 141 millions contre 136 millions.

Par ailleurs, le chiffre d'affaires par lit disponible, présenté comme l'indicateur clé de la montée en gamme du groupe en terme d'activité, est en croissance de 2,3% sur le semestre, grâce à un taux d'occupation en légère progression et à un prix moyen en progression de 3%.

Ce sont ces dernières données qui "illustrent le succès opérationnel de la profonde transformation du groupe", a affirmé Henri Giscard D'estaing.

LE MARCHÉ SE FOCALISE SUR LES RESERVATIONS

En Bourse, le titre a néanmoins été affecté par la baisse de 18,3% cumulé au 6 juin des réservations pour la saison été 2009 comprenant des reculs de 28,4% aux Amérique, de 18,2% en Asie et de 17,4% en Europe.

Henri Giscard d'Estaing a souligné que tous les acteurs du tourisme pâtissaient d'un manque de visibilité sur l'été.

Vers 12h20, l'action Club Med cédait 3,78% à 9,2 euros. Elle a perdu 72,3% en 2008 et 8,1% depuis le début 2009.

Jean-Marie Lhomé, analyste chez Aurel Etc Pollac, se dit convaincu "des efforts réalisés et en cours sur l'amélioration de la rentabilité opérationnelle" mais estime que" le chemin pourrait être plus long que prévu".

"La spéculation risque de nouveau de l'emporter sur le fondamental à court terme compte tenu des déclarations de Bernard Tapie", a-t-il ajouté.

Pour s'adapter à la crise mondiale, le Club Med a mis en place, une politique de réduction de ses capacités, de ses investissements et de ses coûts.

Ainsi la capacité a été ajustée à la baisse de 8,7% pour l'été, les investissements ont été limités à 50 millions pour l'exercice 2009 et à 35 millions pour 2010. Le groupe a en outre engagé des cessions devant représenter un montant de 45 millions d'euros en 2009, dont 10 millions sont déjà réalisés, et un montant de 50 millions en 2010.

Enfin, il a renforcé ses programmes de productivité des coûts de structure en les portant de 31 millions prévus en décembre 2008 à 56 millions.

Le Club Méditerranée assure avoir respecté l'ensemble des covenants avant même l'impact de l'augmentation de capital de 102 millions clôturée le 26 mai dernier.

A l'issue de l'opération, la Caisse de Dépôt et de Gestion du Maroc possède 10,97% du capital du groupe de loisirs, Rolaco Groupe 4,69%, Air France Finance 2%, Crédit Agricole 4,2% et Nippon Life 2,98%. Accor (ACCP.PA) est quant à lui presque définitivement sorti du capital [ID:nLA664590].

Avec la contribution de Juliette Rouillon

édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below