Procter & Gamble en hausse en Bourse après ses prévisions

jeudi 10 septembre 2009 17h39
 

CHICAGO, 10 septembre (Reuters) - Procter & Gamble (PG.N: Cotation) a confirmé jeudi sa prévision de résultat pour le trimestre en cours et annoncé que son chiffre d'affaires s'améliorerait le trimestre suivant, ce qui fait monter son cours de Bourse.

Le fabricant de produits de grande consommation table toujours sur un bénéfice par action compris entre 95 cents et un dollar pour son premier trimestre 2009-2010 qui sera clos à la fin du mois. Les analystes attendent 97 cents, selon Reuters Estimates.

Le groupe vise un chiffre d'affaires stable, voire en baisse de 3%. Ces prévisions excluent les effets de change et les variations de périmètre. Pour le deuxième trimestre, P&G vise un chiffre d'affaires en hausse de 1% à 4%, grâce notamment à la sortie de nouveaux produits. En Bourse, la valeur gagne 4,35% en matinée, à 56,10 dollars dans un marché .DJI en petite hausse. Depuis le début de l'année, l'action Procter a reculé de 13% alors que le Dow Jones est en hausse de 8,8%.

"Nous voyons clairement que nous approchons d'un point d'inflexion dans la tendance du chiffre d'affaires" hors effets de change et de périmètre, a déclaré le directeur financier du groupe Jon Moeller lors d'une réunion avec les analystes.

Pour l'exercice dans son entier, P&G prévoit un BPA compris entre 3,99 et 4,12 dollars, dont un élément exceptionnel de 44 cents lié à la vente de son activité pharmaceutique à Warner Chilcott. La prévision comprend aussi 10 à 12 cents liés à la dilution du résultat après cette opération, indique P&G.

Le directeur général du groupe Bob McDonald s'est aussi adressé aux analystes. C'était sa première apparition publique depuis sa prise de fonction le 1er juillet, en remplacement d'A.G. Lafley qui reste président.

Selon Bob McDonald, P&G veut que le nombre de consommateurs utilisant les produits P&G passe à cinq milliards d'ici l'exercice 2015 contre quatre milliards prévus pour l'exercice en cours.

Le groupe souhaite y parvenir en baissant ses prix, notamment dans les pays en développement comme l'Inde. Dans ce pays, le groupe cherche à ce que le consommateur passe de la couche en tissu à la couche jetable Pampers.

Le consommateur américain dépense environ 110 dollars par an en produits P&G, le consommateur chinois trois dollars et les ménages indiens 60 cents.

(Brad Dorfman, version française Danielle Rouquié)