10 février 2009 / 08:41 / dans 9 ans

LEAD 2 UBS annonce près de 20 mds de FS de pertes pour 2008

(Complété avec déclarations d‘analystes et conférence de presse. Cours de bourse)

ZURICH, 10 février (Reuters) - UBS UBSN.VX a publié mardi des résultats encore plus mauvais que redouté pour le dernier trimestre de 2008 et l‘ensemble de l‘année, et a annoncé de nouvelles réductions d‘effectifs.

Le numéro un de la banque en Suisse a accusé une perte nette de 8,1 milliards de francs suisses (5,4 mds d‘euros) au quatrième trimestre 2008, après 12,97 milliards à la même période de l‘exercice précédent, alors que les marchés attendaient 7,1 milliards.

Ce poste comprend un crédit d‘impôt net de 1,73 milliard de francs, reconnaît UBS dans un communiqué de résultats.

Sur l‘ensemble de l‘exercice, la perte s‘est creusée à 19,7 milliards (13,13 milliards d‘euros) après 5,25 milliards en 2007, indique un communiqué de résultats. Le consensus tablait sur une perte de 18,69 milliards de FS.

La perte de trading au dernier trimestre s‘est élevée à 8,8 milliards de francs, soit pire que les 6,7 milliards prévus. La performance a été faible dans tous les segments, à l‘exception des changes, a précisé le directeur des finances John Cryan lors de la conférence de presse à Zurich.

HÉMORRAGIE

Les retraits nets ont atteint 58,2 milliards au quatrième trimestre dans la gestion de patrimoines et 27,6 milliards dans la gestion d‘actifs. Les analystes avaient prévu des retraits de respectivement 26 et 25 milliards.

Toutefois, UBS fait état d‘une amélioration de la situation en janvier dans ces deux divisions, au regard des 226 milliards de francs de retraits déjà annoncé pour tout l‘année.

“Nous avons fait des progrès sur tous les fronts et nos activités sont bien positionnées pour les défis à relever. Nous avons connu un départ encourageant cette année mais l‘environnement reste difficile et volatile alors que l’économie réelle n‘a pas encore touché le fond”, a déclaré Marcel Rohner, directeur général.

Une lueur d‘espoir est venue des Etats-Unis où la gestion de patrimoines a enregistré au quatrième trimestre une entrée de capital de 4,1 milliards, prenant le contre-pied de la tendance mondiale.

Cette performance s‘explique par les 400 conseillers financiers engagés durant la période sous revue, a expliqué le directeur général.

2.000 POSTES SUPPRIMÉS

L’établissement renonce à tout dividende au titre de 2008, a confirmé le directeur général, ajoutant qu‘il n‘avait pas besoin de lever de nouveaux capitaux en l’état actuel. Au terme de l‘exercice écoulé, le ratio BRI 1 s’élève à 11,5%.

UBS continuera à réduire ses effectifs, prévoyant un total de 75.000 employés vers le milieu de l‘année contre 77.000 actuellement.

Dans la banque d‘investissement, les postes seront ramenés à à 15.000 d‘ici la fin de l‘année. Son directeur Jerker Johansson compte retrouver en 2009 le seuil de rentabilité, en faisant la “priorité numéro une”. “Cela prendra énormément de temps”, a tempéré le directeur des finances John Cryan.

Ce secteur d‘activités a bouclé 2008 sur une perte de 33,69 milliards contre 16,67 milliards en 2007, toujours en raison de son segment revenu fixe, change et matières premières (FICC).

MOINS D‘ACTIFS TOXIQUES POUR LA BNS

UBS a créé deux nouvelles divisions, Wealth Management Americas et Wealth Management & Swiss Bank qui regroupera les activités de gestion de fortune non américaines ainsi que les activités en rapport avec la clientèle Entreprises et privée en Suisse.

UBS estime en outre que la situation des marchés financiers demeure fragile et les flux de trésorerie des entreprises et des ménages continuent de se détériorer mais la banque entend renouer avec le bénéfice pour l‘exercice en cours.

L‘assainissement du bilan se poursuivra alors que d‘importants changements au sein de la branche FICC (revenu fixe, changes et matières premières) ont déjà été mis en oeuvre. Ce segment a abandonné ses activités Institutional Municipals Securities (titres municipaux segment institutionnel), Real Estate & Securitization (immobilier et titrisation), les produits structurés exotiques ainsi que le négoce pour compte propre et les matières premières.

Dans ce contexte, UBS a conclu un accord avec la Banque nationale suisse (BNS) en vue de réduire le montant maximal d‘actifs toxiques, qui sera ramené à 39,1 milliards au lieu de 60 milliards de dollars initialement prévenu.

Les deux parties ont convenu de ne pas transférer certains instruments adossés à des prêts aux étudiants et de titres garantis par des rehausseurs de crédit (assureurs monoline).

Le risque maximal incombant à la BNS passe désormais à environ 35 milliards de dollars.

UBS n‘a pas donné de détails sur l’état des négociations avec le Département américain de la Justice au sujet de la plainte concernant les services offshore proposés à certains riches contribuables américains.

Vers 9h45 GMT, le titre progresse de 1,94% à 13,13 francs dans le cadre d‘une séance très volatile pendant que l‘indice des valeurs vedettes .SSMI s‘effrite de 0,19%. Crédit suisse CSGN.VX, dont les résultats sont attendus mercredi, se replie de 1,94%.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below