Suède/Banques-Résultats contrastés, Nordea fait appel au marché

mardi 10 février 2009 08h47
 

STOCKHOLM, 10 février (Reuters) - Nordea (NDA.ST: Cotation), la plus importante banque scandinave en termes de capitalisation boursière, a fait état mardi d'un recul plus marqué que prévu de son résultat opérationnel du quatrième trimestre tout en annonçant une augmentation de capital de 2,5 milliards d'euros.

De son côté, Handelsbanken (SHBa.ST: Cotation), une autre banque suédoise, a annoncé une progression nettement supérieure aux attentes de son bénéfice opérationnel des trois derniers mois de l'année, ce qui n'a pas empêche l'établissement de proposer un dividende 2008, à 7 couronnes par action, en baisse par rapport à celui de 2007.

Nordea a publié un bénéfice opérationnel de 781 millions d'euros sur le dernier trimestre de 2008, contre 958 millions il y a un an et une prévision médiane de 21 analystes financiers interrogés par Reuters de 820 millions.

Le groupe a dit se préparer à une année "difficile", tout en anticipant un bénéfice 2009, ajusté des risques, à un niveau similiaire de 2008.

Nordea a également annoncé une baisse de son dividende au titre de l'exercice 2008, proposé à 0,20 euro par action alors que les analystes attendaient un niveau médian de 0,37 euro par action.

Cette mesure, rajoutée au l'augementation de capital, permettra à Nordea de rajouter trois milliards d'euros à ses fonds propres, la banque soulignant qu'elle s'était fixée un nouvel objectif d'un ratio Tier 1 de 9% sur la totalité de la durée d'un cycle économique.

Christian Clausen, le directeur général de Nordea, a déclaré que la banque supprimerait ses effectifs de 2% cette année, tout en disant qu'il s'attendait à des pertes sur crédit "relativement élevées" en 2009.

Handelsbanken, qui est resté à l'écart des actifs risqués qui ont mis à genoux presque tous les grands noms de la banque aux Etats-Unis et en Europe, a annoncé un résultat opérationnel de 5,22 milliards de couronnes suédoises (504 millions d'euros) contre 3,10 milliards il y a un an et une prévision médiane de 3,85 milliards de couronnes.

L'établissement a toutefois dit que ses pertes sur crédit s'étaient élevées à 696 millions de couronnes sur les trois mois à fin décembre, contre 166 millions il y a un an et une prévision médiane de 531 millions.

Ces pertes devraient encore augmenter cette année à mesure que les pays scandinaves, à l'image du reste des pays développés, s'enfoncent dans la récession.

(Niklas Pollard, version française Benoit Van Overstraeten)