Puces - UMC abaisse ses prévisions, chute des ventes en novembre

mardi 9 décembre 2008 10h35
 

TAIPEI, 9 décembre (Reuters) - UMC (2303.TW: Cotation), le numéro deux mondial de la fabrication de semi-conducteurs en sous-traitance, a annoncé mardi que la faiblesse de la demande avait fait chuter ses ventes d'un tiers en novembre, ce qui le contraint à revoir à la baisse ses prévisions pour le quatrième trimestre.

Cette révision n'est pas surprenante, quelques jours après un avertissement comparable de son grand concurrent et compatriote TSMC (2330.TW: Cotation).

Certains des principaux clients d'UMC, comme le concepteur de puces Mediatek (2454.TW: Cotation), une société "fabless", c'est à dire qui ne possède aucune installation de production, ont eux-mêmes revu leurs objectifs à la baisse pour le trimestre en cours en raison d'une demande plus faible qu'attendu de produits de haute technologie, tels que les ordinateurs personnels ou les téléphones portables.

Après avoir publié pour le troisième trimestre ses premières pertes depuis sept ans, UMC devrait être dans le rouge sur l'ensemble de l'exercice 2009 et la plupart des analystes financiers restent à l'écart du titre en expliquant qu'une reprise marquée est pour l'instant improbable.

Le chiffre d'affaires d'United Microelectronics (UMC) n'a pas dépassé 6,025 milliards de dollars taïwanais (140 millions d'euros) le mois dernier, soit une baisse de 33% par raport au même mois de 2007 et de 24% par rapport à octobre.

Pour l'ensemble du trimestre octobre-décembre, le CA devrait se situer entre 18,2 et 18,7 milliards. Le milieu de cette fourchette est ainsi réduit de 6% par rapport aux prévisions antérieures. Quant à la marge brute, elle devrait avoisiner 7% à 9%, contre environ 10% jusqu'à présent. UMC prévoit toutefois que son exploitation restera bénéficiaire sur l'ensemble de l'année.

Le groupe explique la révision des prévisions par "une demande faible de semi-conducteurs résultant de la récession économique mondiale et du report de livraisons de "wafers", les disques de silicium sur lesquels sont gravés et découpés les semi-conducteurs.

Avant l'avertissement d'UMC, un autre acteur taïwanais du secteur, ProMOS Technologies 5387.TWO, avait annoncé que la baisse de sa production au quatrième trimestrielle dépasserait les 10 à 15% prévus jusqu'à présent. /MA

(Baker Li, version française Marc Angrand)