Richemont toujours prudent après cinq mois difficiles

mercredi 9 septembre 2009 09h17
 

ZURICH, 9 septembre (Reuters) - La Compagnie financière Richemont CFR.VX estime qu'il est trop tôt pour baisser la garde après cinq premiers mois marqués par une forte baisse des ventes, surtout aux Amériques.

Même si le déclin de la demande ralentit, le groupe de luxe se veut toujours prudent et confirme prévoir, au premier semestre, une rentabilité nettement inférieure à celle enregistrée à fin septembre 2008.

L'action Richemont perd 2,66% à 29,22 francs dans les premiers échanges après ces annonces.

"Nous préférerions attendre davantage de preuves d'une large reprise économique avant de spéculer sur la probabilité d'une amélioration au second semestre", prévient Johann Rupert, président du conseil d'administration, cité dans le communiqué.

"Johann Rupert est pessimiste, comme d'habitude, mais il reconnaît que le taux du repli des ventes s'affaiblit, ce qui est un point très positif", estime Jon Cox, analyste chez Kepler Capital Markets.

"Dans l'ensemble, les chiffres sont plus ou moins conformes aux attentes mais étant donné les surprises positives qu'on a vu ailleurs dans le secteur, chez Tiffany ou Swatch Group, ce ne sera peut-être pas suffisant", ajoute-t-il.

Pour la période allant d'avril à août, le chiffre d'affaires du groupe a reculé de 16% à taux de change actuels, soit un peu plus qu'anticipé par les analystes qui tablaient sur un recul de 14,8%.

"L'appréciation du yen et du dollar a modéré le déclin des ventes sous-jacentes d'environ 5%. A taux de change constants, le repli a été de 21%", précise Richemont.

Dans la région Amériques, les ventes se sont tassées de 36% alors qu'en Asie-Océanie, elles ont crû de 5%. En Europe, la baisse est ressortie à 22%.   Suite...