9 avril 2009 / 10:00 / dans 8 ans

LEAD 1 SMFG prévoit une lourde perte annuelle, va lever E6 mds

* SMFG prévoit une perte annuelle nette de E2,9 mds

* Va lever jusqu’à E6 mds de capitaux

* Inquiétudes concernant ses concurrents Mizuho et MUFG

par Taro Fuse et Emi Emoto

TOKYO, 9 avril (Reuters) - Sumitomo Mitsui Financial Group (SMFG) (8316.T) prévoit une perte nette de 2,9 milliards d‘euros pour l‘exercice qui vient de s‘achever et va lever jusqu’à six milliards d‘euros par le biais d‘une émission d‘actions.

Avec cette nouvelle augmentation de capital, les banques japonaises, durement touchées par les pertes sur leurs portefeuilles d‘actions, auront levé au total jusqu’à 33 milliards de dollars de capitaux.

SMFG, numéro trois de la banque au Japon, anticipait jusque-là un bénéfice net de 180 milliards de yens (1,35 milliard d‘euros) pour l‘exercice clos le 31 mars.

Les 14 analystes interrogés par Reuters tablaient sur un bénéfice de 116,7 milliards de yens.

La banque a expliqué cette forte révision à la baisse de sa prévision de résultat par des pertes sur investissements et des provisions sur des créances douteuses.

Elle a précisé que les dépréciations liées à sa participation dans la banque britannique Barclays (BARC.L) s’élèveraient à 53,2 milliards de yens, selon ses estimations.

La lourde perte prévue par SMFG risque de susciter des inquiétudes concernant la situation de banques concurrentes comme Mitsubishi UFJ Financial Group (8306.T) et Mizuho Financial Group (8411.T). “C‘est quelque part une surprise. Nous nous attendions à une révision des résultats de Sumitomo Mitsui mais nous ne nous attendions certainement pas à une perte”, commente Ismael Pili, analyste bancaire à Macquarie Securities à Tokyo.

“Si c‘est aussi mauvais pour SMFG, nous devons nous demander ce qui se prépare pour Mizuho et MUFG”, ajoute-t-il en soulignant que le seuil à partir duquel ces deux banques commencent à enregistrer des pertes comptables sur leur portefeuille d‘actions est plus élevé.

SMFG a précisé que si l‘augmentation de capital atteignait le montant total prévu, cela se traduirait par une dilution de ses actions de 30%.

La banque avait déjà levé 700 milliards de yens en début d‘année en émettant des titres préférentiels.

Avec David Dolan, version française Gwénaelle Barzic

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below